Curiosités sur le requin-citron

· 4 février 2019
Le requin-citron est l’un des requins les plus connus, objet de nombreuses recherches. Il en est ainsi car cette espèce de requin peut vivre en captivité pendant de longues périodes - contrairement à d'autres espèces - ce qui a permis aux scientifiques d'observer attentivement leur comportement.

Le requin-citron (Negaprion brevirostris) est une espèce de requin de la famille Carcharhinidae, nommée et décrite pour la première fois en 1868. 

Le requin-citron tire son nom de sa couleur allant du jaune au brun. Cela lui permet de se camoufler dans les fonds sablonneux. Même s’il s’agit d’un grand et puissant carnivore, nous pensons que le requin-citron ne représente pas une grande menace pour les humains.

Outre la couleur, ses nageoires dorsales sont un moyen facile d’identifier le requin-citron. Chez le requin-citron, les deux nageoires dorsales ont une forme triangulaire et ont à peu près la même taille que les autres.

Le requin-citron a un museau court et une tête plate riche en ampoules de Lorenzini. Il s’agit d’organes sensoriels particuliers, formés par un réseau de canaux avec des électro-récepteurs recouverts d’une substance gélatineuse. Ces électro-récepteurs se trouvent chez les poissons cartilagineux ou chondrichtyens (requins, raies, etc).

Les requins-citron sont de gros poissons. Ils mesurent généralement entre 2,4 et 3,1 mètres et pèsent environ 90 kilos. Le requin-citron le plus grand que l’on ait pu enregistrer mesurait 3,4 mètres et pesait 184 kilos.

Habitat du requin-citron

Les requins-citron se trouvent à la fois dans l’océan Atlantique et dans l’océan Pacifique. Ils vivent également sur les côtes de l’Afrique de l’Ouest, dans le sud-est de l’Atlantique. En outre, des requins-citron ont été trouvés dans le Pacifique oriental, du sud de la Basse Californie à l’Équateur.

Cette espèce de requin occupe souvent les eaux subtropicales peu profondes des récifs coralliens, des mangroves, des baies fermées et des embouchures des fleuves. Des requins-citron ont également été trouvés en pleine mer, jusqu’à une profondeur de 92 mètres.

Les requins-citron nagent aussi dans les fleuves, mais il semble qu’ils ne voyagent jamais très loin en eau douce. Nous les trouvons dans les eaux libres principalement pendant les migrations. Ils ont par ailleurs tendance à rester le long des plateaux continentaux et insulaires la majeure partie de leur vie.

Alimentation du requin-citron

Les requins-citron sont carnivores, comme tous les requins. Ils sont néanmoins plus sélectifs en termes de proie, et choisissent en effet des proies de taille moyenne.

requin-citron

 

En outre, ils préfèrent les poissons osseux aux poissons cartilagineux, aux crustacés et aux mollusques. Il convient par ailleurs de noter que des cas de cannibalisme ont été rapportés, en particulier de la part de jeunes spécimens.

Les requins-citron se nourrissent la nuit. Ils choisissent généralement les espèces les plus lentes, qui se capturent facilement, plutôt que celles qu’ils doivent poursuivre. Les requins-citron approchent leur victime à grande vitesse et freinent brusquement en utilisant leurs nageoires pectorales lorsqu’ils entrent en contact avec leur proie.

Ils avancent ensuite plusieurs fois jusqu’à disposer d’une bonne prise de la proie dans leur mâchoire. Ils secouent alors le tête d’un côté à l’autre jusqu’à arracher un morceau de viande.

Comportement social du requin-citron

De nombreuses espèces de requins, y compris le requin-citron, préfèrent être sociables et vivent en groupes. Les requins démontrent leur capacité à créer des liens sociaux, à coopérer et à apprendre les uns des autres.

Les requins-citron sont des créatures sociales qui forment des groupes basés principalement sur une taille similaire. Les avantages du comportement social incluent la protection, la communication, la parade nuptiale et la chasse. Les inconvénients, eux, consistent en la compétition pour la nourriture, le risque accru de maladie et d’infestation parasitaire.

Une exception à ce comportement est que les requins âgés de moins d’un an ne montrent pas de préférence pour des groupes de taille identique ou incompatible. En effet, il est avantageux pour les jeunes requins-citron de s’associer aux spécimens plus grands car ainsi, ils peuvent plus facilement se familiariser à leur habitat et en apprendre davantage sur les prédateurs et les proies locales.

requin-citron

Il convient de noter que le cerveau du requin-citron est comparable à celui des oiseaux et des mammifères en ce qui concerne la masse relative. De nombreuses études ont associé la taille du cerveau à des comportements sociaux complexes chez les mammifères et les oiseaux.

Le cerveau d’un requin citron, dont la masse est comparable à celle d’un mammifère ou d’un oiseau, suggère qu’il a la capacité d’apprendre des interactions sociales, de coopérer avec d’autres individus et d’établir des hiérarchies de domination et une stabilité sociale.

Reproduction du requin-citron

Les requins-citron se rassemblent sur des lieux de reproduction particuliers pour s’accoupler. Les femelles mettent au monde leur progéniture dans des eaux peu profondes. Les jeunes ont tendance à rester dans la zone de reproduction pendant plusieurs années avant de s’aventurer dans des eaux plus profondes.

Les requins-citron sont viviparesCela signifie que la mère transfère les nutriments directement à sa progéniture à travers un placenta du sac vitellin et que la progéniture naît vivante. La fécondation est interne. En outre, les femelles ont plusieurs partenaires, pour éviter les conflits avec les mâles, semble-t-il.

Les femelles ont par ailleurs un cycle de reproduction bisannuel, qui nécessite un an pour la gestation et une autre année pour l’ovogenèse et la vitellogenèse après l’accouchement. Les requins-citron atteignent la maturité sexuelle entre 12 et 16 ans. Ils possèdent en outre une faible fécondité. Le nombre maximum de petits enregistrés dans une portée est de 18.