Condor de Californie : son rôle en tant que nettoyeur de la nature

· 7 avril 2019
Apprenez-en davantage sur le condor de Californie !

Le condor de Californie est le plus grand oiseau terrestre d’Amérique du Nord, et il dominait autrefois le ciel occidental. Malheureusement, l’espèce a décliné pendant une bonne partie du XXe siècle, jusqu’à ce que seules des mesures drastiques puissent la sauver de l’extinction.

La population de condor de la Californie n’atteignait que 22 individus à la fin des années 1970. Le dernier groupe de condors en vol libre a été gardé en captivité en 1987 pour sauver l’espèce. Les efforts pour réintroduire les condors ont commencé en 1992 et se poursuivent jusqu’à présent.

Morphologie et habitat du condor de Californie

Les spécimens de ce grand vautour américain mesurent habituellement entre 46 et 55 pouces de longueur de la tête à la queue. Bien qu’il existe un dimorphisme sexuel, la différence de taille est minime et le mâle est plus grand que la femelle.

L’extension des ailes d’un adulte de cette espèce peut atteindre environ 3m. Les mâles sont noirs avec des taches blanches et une tête chauve avec très peu de plumes. La couleur de leur tête varie du blanc, de l’orange au violet rougeâtre.

La tête chauve du condor de Californie est une adaptation pour l’hygiène, car ils mangent de la viande morte et avariée. La plupart du temps, ils doivent mettre leur tête dans les cadavres pour se nourrir.

condor en vol

Les condors vivent dans des régions rocheuses et forestières comprenant des canyons et des montagnes. On peut les trouver dans les déserts du centre-sud de la Californie. Leurs sites de repos permanents doivent se composer de falaises rocheuses afin qu’ils puissent nicher.

Habitudes alimentaires

Le condor de Californie a un régime qui n’est pas très appétissant pour les humains, mais il est vital pour l’écosystème naturel. Ces animaux font partie de l’équipe de nettoyage de la nature. Ils jouent un rôle essentiel dans l’élimination sans danger des animaux morts.

Une population en bonne santé de ces charognards peut avoir un impact majeur sur l’élimination des animaux malades ou décomposés. Les condors consomment des charognes et préfèrent les carcasses de gros animaux comme les cerfs, les bovins et les moutons.

Cependant, ils se nourrissent également d’animaux tels que les lapins et les écureuils. Les condors préfèrent les carcasses fraîches, bien qu’ils mangent également des animaux avec des niveaux de décomposition élevés lorsque cela est nécessaire.

Les condors peuvent parcourir environ 20 kilomètres par jour à la recherche de nourriture. Ils trouvent leur nourriture grâce à leur acuité visuelle. Les individus adultes ont besoin d’un kilo et demi de viande par jour, mais certains peuvent en consommer jusqu’à trois kilos par jour.

Etat de conservation

Le condor de Californie est en danger d’extinction. Après plusieurs années d’un programme d’élevage en captivité réussi à Los Angeles et à San Diego, certains spécimens ont été réintroduits depuis les années 1990.

condor

Depuis lors, plus de 120 individus ont été réintroduits dans la faune, mais le taux de mortalité est élevé. La socialisation sauvage des oiseaux élevés en captivité a été difficile. La préservation de l’espèce en captivité se poursuit sur le long terme avec un plan de reproduction continu.

Les causes exactes du déclin rapide des condors de Californie au cours de la dernière décennie sont incertaines. Les facteurs qui contribuent au déclin de l’espèce comprennent l’empoisonnement, la contamination chimique, la perte d’habitat et de ressources alimentaires.

La consommation de viande d’appâts empoisonnés, préparée par des éleveurs et destinée aux coyotes, aurait été à l’origine de certains décès des condors. En outre, l’empoisonnement au plomb par balles chez les animaux tués par des éleveurs est également responsable.

Habitudes de reproduction du condor

La durée de vie moyenne du condor de Californie est de 37 ans en captivité et de 45 ans dans la nature. Cependant, la phase de reproduction commence à l’âge de six ans chez les plus jeunes. A maturité, les mâles font la cour avec les ailes déployées et des mouvements de la tête.

Une fois que la femelle a accepté la proposition du mâle, ils forment des couples monogames pour la vie. Les femelles pondent un seul oeuf tous les deux ans et la période d’incubation est d’environ 56 jours. Les oeufs éclosent entre février et avril.

Leurs nids se trouvent dans des grottes sur les parois de la falaise, ou entre les affleurements rocheux ou les crevasses. Les deux parents sont responsables de l’oeuf jusqu’à la naissance du bébé. Et celui-ci reste avec eux pendant un an pour ensuite quitter le nid.