Colliers pour chiens interdits par la loi

· 20 septembre 2018
Ces accessoires que l'on met autour du cou de notre chien peuvent occasionner des dommages physiques et psychologiques. C'est pour cette raison que certains pays ont modifié leur législation pour empêcher ces maltraitances.

Les méthodes de dressage ne se valent pas toutes. En fait, certains types de colliers pour chiens sont même interdits par la loi dans plusieurs pays européens et cela commence à gagner l’Espagne. Découvrez lesquels et pourquoi ils sont si néfastes pour nos amis à quatre pattes.

Colliers pour chiens interdits par la loi

Nous voulons tous le meilleur pour nos compagnons. Néanmoins, nous nous laissons parfois influencer par de mauvais conseils, par préjugés envers certaines races ou par habitude. Et nous finissons alors par utiliser des colliers pour chiens interdits par la loi.

Les fabricants de ces colliers soutiennent qu’ils sont inoffensifs et très efficaces pour régler les problèmes de comportement, mais les vétérinaires ne sont pas d’accord. De nombreuses études au fil des ans ont démontré que les chiens qui portent ce type de colliers souffrent davantage de problèmes de santé et de comportement que les autres.

Parmi ces colliers les plus décriés sont les colliers électriques, avec du fil barbelé et les colliers d’étranglement. Tous ces instruments se mettent autour du cou de l’animal et sont conçus pour lui faire mal s’il présente un comportement indésirable. Dans le détail, voici leur fonctionnement :

  • Colliers électriques. Ces colliers pour chiens interdits par la loi possèdent un dispositif électrique qui provoque des décharges. On peut l’activer à distance grâce à un bouton ou directement en détectant des vibrations lorsque le chien aboie. Le courant électrique passe par les nerfs de la moelle épinière dans tout son corps. Ceci provoque une crampe instantanée dans tout le corps. Outre cette douleur, des brûlures peuvent apparaître sur le cou, le taux d’hormones responsables du stress augmentera. Par ailleurs, le chien associera le collier à une mauvaise expérience.
colliers pour chiens

  • Colliers à piques. Ces colliers métalliques possèdent de nombreuses piques qui s’enfoncent dans le cou du chien lorsqu’il tire sur la laisse ou si son maître le fait. Les piques appuient sur la trachée et l’avant du cou de l’animal, de sorte qu’elles atteignent aussi les glandes hormonales, comme la thyroïde. Il peut alors provoquer de graves problèmes de fonctionnement. De plus, au niveau psychologique, ces colliers entraînent des associations négatives de la part du chien : la rue, la laisse, être avec d’autres chiens… On a démontré que le comportement de ces chiens se dégrade, et cela empire avec le temps.
  • Les colliers d’étranglement. Ces colliers sont en réalité une laisse avec un anneau au bout. On les met directement autour du cou du chien. Puis, ils se resserrent à mesure que l’on tire le chien, sans fin. De plus, de tous les problèmes déjà évoqués, ils peuvent aussi paralyser la trachée ou étouffer l’animal, puisque plus on tire dessus, plus ils se resserrent.

Pays et endroits où ils sont interdits

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, ces colliers pour chiens sont interdits par la loi dans de nombreux pays. Ceux qui n’ont pas encore modifié leur usage sont en train de revoir leurs lois pour freiner cette forme de maltraitance animale.

colliers pour chiens

Des pays du Nord de l’Europe, comme la Norvège, le Danemark ou la Suède ont adopté ces lois depuis des années. Ces dernières sont très claires : tous les colliers dont la dangerosité a été prouvée sont interdits. De plus, si un éducateur canin anime un séminaire ou un cours où on les utilise, on pourra lui retirer sa licence.

Les colliers électriques sont également interdits au Royaume-Uni et les amateurs de chiens luttent pour étendre cette interdiction aux colliers à piques et d’étranglement. Pour le moment, différentes régions s’acheminent vers cette voie et sont plus sévères que la loi nationale.

Dans divers endroits en Australie les colliers électriques sont interdits. Et, même si aucune loi ne régit ces accessoires dans le pays, les grandes villes ont fixé des règles strictes.

Actuellement, l’Espagne est en train de changer sa législation au niveau régional. En Catalogne, on a interdit tous les colliers décrits précédemment, et plus récemment la région de Madrid également. La région de Valence élabore l’ébauche d’une nouvelle loi de protection animale et on prévoit son adoption cette année.

Alternatives à l’usage de ces colliers

Les associations de professionnels canins tout comme les cabinets vétérinaires ou les éducateurs canins sont tous d’accord. Pour eux, il faut totalement bannir l’usage de ces colliers pour chiens. Actuellement on trouve d’autres outils pour éviter de tirer sur la laisse ou pour corriger le mauvais comportement d’un chien.

La méthode la plus efficace pour éduquer un chien repose sur le renforcement positif. Le harnais, quant à lui, est indispensable pour promener votre chien sans tirer sur la laisse. Si vous ne parvenez pas à régler votre problème seul, mieux vaut faire appel à un éducateur canin. Choisissez un éducateur adepte du renforcement positif qui comprendra votre chien et vous aidera à surmonter vos difficultés.