Le cochon vietnamien en tant qu’animal de compagnie

· 13 mars 2018

Cette race de porcs nains originaires des fermes vietnamiennes peut vivre entre 12 et 20 ans. Sa principale différence par rapport aux autres races est sa physionomie particulière et sa petite taille, en plus de sa coloration noire.

Alors qu’un cochon ordinaire peut peser plus de 300 kilos, les cochons Vietnamiens eux, ont tendance à peser entre 40 et 80 kilos. La taille de leur corps varie entre 40 et 50 centimètres.

Cependant, les petits cochons ont également besoin de soins d’hygiène, d’une bonne nutrition et de remise en forme pour se développer sainement. De plus, ils ne demandent pas autant de temps à leurs propriétaires et sont très intelligents.

Nous résumons ici les principaux avantages de l’adoption d’un cochon vietnamien en tant qu’animal de compagnie et nous allons donner quelques conseils pour son élevage.

 

Pourquoi avoir un cochon Vietnamien en tant qu’animal de compagnie?

Nous savons déjà que les chiens et les chats sont en tête du classement des animaux de compagnie les plus appréciés. Mais certains animaux plus exotiques sont tout aussi capables de remplir un foyer de bonheur et d’accompagner fidèlement leurs maîtres.

Nous allons résumer les avantages que comporte l’adoption d’un cochon vietnamien comme animal de compagnie.

Caractère docile et curieux

Ces petits animaux sont bien plus qu’un visage atypique. Le cochon Vietnamien a un caractère docile, curieux et énergique. Ils sont très rarement agressifs. Lorsqu’on les encourage, ils sont prêts à jouer, courir et découvrir de nouvelles activités. Par conséquent, un cochon vietnamien comme animal de compagnie peut être le compagnon idéal pour les enfants en plein développement.

Ces animaux sont très expressifs et capables d’interagir, établissant une relation affective profonde avec leurs propriétaires. Ils adorent se faire dorloter, proposent des exercices à faire en commun et aiment être en compagnie des humains et d’autres animaux de compagnie.

Capacité à être dressé

Beaucoup de gens l’ignorent, mais les cochons sont des animaux très intelligents qui ont tendance à apprendre facilement. Avec un bon encadrement, ils peuvent être dressés de la même manière qu’on dresse un chien ou un chat. Ils sont aussi capables de répondre par leur nom et de se promener dans les rues comme eux.

Beaucoup de cochons domestiques apprennent à faire leurs besoins au bon endroit. Ils sont également capables de mémoriser et de reproduire des choses qu’on leur apprend, ainsi que de répondre à des ordres.

Peu de poils et propres

Même si on a l’habitude de penser le contraire, les cochons sont des animaux très hygiéniques qui n’aiment pas vivre dans des environnements sales. Comme presque tous les mammifères, ils ont des poils, mais très peu comparés aux chiens et aux chats.

Un autre détail intéressant est qu’ils se font responsables de leur propre hygiène sachant qu’ils se lavent eux-mêmes.

Des conseils de base pour prendre soin d’un cochon vietnamien comme animal de compagnie

Lorsqu’un animal sauvage est retiré de son habitat naturel, il faut y porter une attention particulière. Les conditions nécessaires à un développement sain doivent être réunies.

Un cochon vietnamien dans un pré

Le cochon vietnamien en tant qu’animal de compagnie a besoin d’une bonne alimentation, d’une hygiène soignée et d’un exercice régulier.

  1. Une alimentation équilibrée

Les cochons vietnamiens sont omnivores et s’adaptent à différents types de nourriture. Tant et si bien qu’ils ont tendance à être très gourmands. Mais leur alimentation quotidienne doit être riche en fruits et légumes (environ 70%). Et comme tous les mammifères, ils ont besoin de beaucoup d’eau fraîche et potable pour rester hydratés.

Les cochons vietnamiens ne doivent pas être nourris avec des aliments commerciaux pour porcs. Ce type de produit est pensé pour engraisser les animaux et non les nourrir correctement. En se nourrissant de ces aliments, l’animal peut rapidement grossir et se tomber dans le surpoids.

Des aliments commerciaux appropriés pour cochons nains domestiques sont disponibles aux États-Unis. Les proportions sont adéquates pour maintenir son poids d’équilibre. Cependant, il est encore difficile de trouver ces produits en Europe.

Certains composés céréaliers peuvent être adaptés pour l’alimentation des porcelets. Mais la meilleure option est souvent une alimentation à domicile selon les recommandations du vétérinaire spécialisé.

  1. Une bonne hygiène et un conditionnement de l’environnement

Comme nous l’avons dit précédemment, les cochons vietnamiens sont propres et ne sentent pas mauvais. Au contraire, c’est le manque de propreté de leur environnement qui les rend sales et leur donne une odeur désagréable.

C’est pourquoi, il est facile de garder son cochon vietnamien propre lorsqu’il est pourvu d’un environnement hygiénique. Il est également recommandé de le laver tous les 2 mois pour améliorer la santé de sa peau et de ses poils, principalement en été.

Comme ils proviennent d’une zone tempérée, la température optimale pour leur développement varie entre 19º et 25ºC. Ils sont vulnérables à la chaleur et au froid extrême, il faut donc faire attention à la climatisation de leur lieu de vie.

  1. Des exercices physiques et des soins

Dans leur habitat naturel, ces animaux sont habitués à marcher librement autour des fermes et s’accouplent assez fréquemment. Cela signifie qu’ils ont l’habitude de dépenser beaucoup d’énergie. Un cochon vietnamien comme animal de compagnie aura besoin de faire de l’exercice physique et d’un espace libre pour maintenir son poids de forme.

En leur fournissant une bonne nutrition et une bonne dose d’exercice, vous leur promettez une bonne santé et c’est tout dont ils ont besoin. Cependant, il faut penser à les vacciner régulièrement, tout comme les chiens et les chats.