Chiens du groupe 7 : classification des races selon la FCI

· 13 mars 2018

La Fédération cynologique internationale se charge de déterminer les normes de chaque race de chiens et de classer ces animaux en fonction de ces caractéristiques. Dans cet article, nous vous parlerons des chiens du groupe 7 qui comprend les chiens d’arrêt continentaux, anglais et irlandais.

Groupe 7 : les chiens d’arrêt continentaux

Parmi les 31 races de cette catégorie, de nombreuses sont connues en dehors du continent. En voici quelques-unes :

1. Braque allemand à poil court

Cette race a été développée au début du XIXème siècle pour la chasse et elle figure d’ailleurs parmi les plus efficaces en la matière. Le braque allemand est capable de trouver des oiseaux et de les rapporter sur terre ou dans l’eau. Il ne craint ni les sangliers, ni d’autres gros animaux et peut suivre les traces de sang grâce à son odorat hors pair.

2. Braque de Weimar

Le braque de Weimar est un autre chien de chasse allemand utilisé aussi comme chien rapporteur. Il possède un pelage épais et court qui le protège de l’humidité. Le braque de Weimar est facile à dresser, affectueux, obéissant et un excellent gardien.

La couleur de sa robe varie de l’argenté au gris souris. Sa tête et ses oreilles peuvent être plus claires. A la naissance, ses yeux sont bleus, puis turquoises, avant de devenir ambre à la l’âge adulte. Ce chien élégant, énergique et actif peut être quelque peu dangereux pour les étrangers. Il souffre également d’anxiété s’il se retrouve tout seul à la maison.

3. Épagneul breton

Cette race a été conçue pour chasser les oiseaux et les lapins. Elle opère d’une façon similaire à celle des setters et des pointers. Même si elle a apparue sur la Péninsule ibérique, elle a été développée dans le région française de Bretagne. Il s’agit d’un chien athlétique, aux pattes larges et au pas léger.

Son pelage peut être de différentes couleurs même si le blanc et l’orangé forment la combinaison la plus courante. Facile à entretenir, ce chien de chasse peut aussi être un excellent animal de compagnie. Cependant, il a besoin de pratiquer beaucoup d’exercice afin de ne pas adopter de mauvaises habitudes.

Groupe 7 : chiens d’arrêt anglais et irlandais

Les cinq races reprisent dans cette section sont “connues” à l’échelle internationale. En voici quelques-unes :

pointer dans la nature

1. Pointer anglais

Ce chien de race doit son nom au fait qu’il “désigne” les proies. Ses origines remontent au XVIIème siècle lorsqu’il accompagnait les hommes armés d’un fusil à la chasse. Il descendrait du braque même si on ignore s’il s’agit du braque français, anglais ou espagnol.

Il est le chien de chasse par excellence. En effet, il possède un odorat infaillible, il peut courir pendant des heures et chercher rapidement après des proies. Il peut, cependant, souffrir de la maladie coronarienne et parfois de surdité.

2. Setter irlandais

On distingue deux types de setter irlandais : le rouge (le plus commun) et le rouge et blanc. Les deux se différencient surtout par la couleur de leur robe. Le setter irlandais est apparu au début du XVIIIème siècle et son travail consistait à retrouver les animaux abattus à coups de fusil de chasse. De nombreux individus ont été exportés aux États-Unis à la fin du XIXème siècle, ce qui a contribué à expédier la race sur d’autres continents. Toutefois, il peut présenter une intolérance au gluten (une sorte de maladie cœliaque) et avoir alors besoin de suivre un régime alimentaire spécifique.

3. Setter anglais

Les premiers spécimens, qui descendent du braque, sont nés en France au Moyen-Age. Beaucoup d’entre eux ont ensuite été élevés en Angleterre où ils ont été croisés avec des chiens locaux, ce qui a donné naissance à la race telle que nous la connaissons aujourd’hui (à partir du XIXème siècle).

Ce chien de taille moyenne présente un pelage noir et blanc tacheté, similaire à celui d’un dalmatien mais avec des poils longs. Même s’il peut aussi avoir quelques taches orangées, ses oreilles sont presque systématiquement noires. Le setter anglais est très intelligent mais difficile à dresser. Il peut être aussi facilement distrait à l’extérieur de la maison et il souffre souvent d’une dysplasie de la hanche. Avec ce chien, nous en avons terminé avec le groupe 7.