Champi le chien infirmier

· 30 janvier 2019
Nous revenons dans l'article suivant sur cette tendre histoire !

Il s’appelle Champi et il aime le métier d’infirmier. Mais le problème, c’est que Champi est un chien. Un jour, son propriétaire, un homme âgé de 89 ans, a été emmené à l’hôpital Reina Sofia de Murcie. Champi a alors décidé de suivre son maître jusqu’au centre hospitalier dans lequel on ne l’a bien sûr pas autorisé à entrer.

Champi à l’entrée de l’hôpital

Mais l’animal est tout de même resté. Il a décidé de rester près de l’entrée de l’hôpital et d’attendre que son maître en ressorte. Champi est resté là sans bouger deux jours et deux nuits sous les yeux ébahis des passants et du personnel médical. Il serait resté là, fidèle, si les employés du refuge municipal n’avaient pas demandé aux enfants du propriétaire de l’animal de le ramener dans son appartement situé non loin de l’hôpital.

Son nom, Champi, est un diminutif de Champion. En ce qui concerne sa race, Champi est issu d’une croisement entre un berger allemand et un chien errant. Son attitude près de l’entrée de l’hôpital peut sembler étonnante. Cependant, ce n’était pas la première fois que Champi se comportait de la sorte. De fait, quelques mois auparavant, il avait déjà attendu son maître près de l’entrée de l’hôpital. Celui-ci avait alors été hospitalisé pour soigner une calcul rénal. L’histoire s’est ensuite répétée.

L’animal a gagné la sympathie de tout le monde. Il n’a jamais manqué d’eau, de nourriture et d’affection durant son séjour dans la rue. Il a été adopté il y a douze ans pour soulager quelques peu la femme de son propriétaire. Cette femme âgée était atteinte d’une maladie en phase terminale. Comme vous pouvez le constater, la vocation d’infirmier de Champi a toujours été là.

Aide sociale pour Champi

Même si le refuge municipal ne souhaitait pas que Champi reste près de l’entrée de l’hôpital, surtout depuis qu’il était devenu célèbre, de nombreuses personnes se rendaient près du chien pour faire sa connaissance et lui donner de la nourriture et de l’affection. Cependant, Champi n’était pas un chien abandonné. De fait, Sergio, le fils de son propriétaire, allait régulièrement à la rencontre de l’animal pour voir comment il allait. Il s’assurait également qu’il disposait de suffisamment de nourriture.

Le chien a attiré une telle foule de personnes qui venaient le prendre en photo, que les employés du refuge municipal se sont rendus à l’entrée de l’hôpital. Ils ont estimé que le chien ne pouvait pas rester là. Ils ont également précisé que s’il refusait de bouger, il faudrait l’emmener de force.

Cette déclaration a suscité de nombreuses réactions chez les gens qui s’opposaient au transfert de Champi vers le refuge. Sergio s’est alors chargé de ramener le chien chez lui. Les amis de la famille assurent que l’animal « supporte mal la solitude car il avait pour habitude de toujours les suivre partout ». Ils ajoutent également que « le pauvre chien ne cesse d’aboyer car tout ce qu’il veut c’est attendre son maître à l’hôpital ».

Les réseaux sociaux

champi qui attend son maître devant l'hôpital

Les forums et les réseaux sociaux ont été inondés de commentaires relatifs à l’histoire de Champi. Le phénomène s’est d’ailleurs intensifié depuis que l’animal a dû abandonner l’hôpital. « C’est dégoûtant. Champi ne bouchait pas le passage et il n’est pas un chien abandonné. On aurait dû faire une exception et laisser le chien dans la chambre de son maître en attendant qu’il se rétablisse », s’insurge Vanessa Marin. Paqui Sanchez ajoute : « Il y a tant de chien errants dans la rue dont on ne s’occupe pas… Mais on vient embêter celui-là qui attend le retour de son maître. C’est absurde. Ils devraient plutôt s’occuper des chiens abandonnés et laisser tranquille le pauvre Champi qui attend que son maître sorte de l’hôpital ».

« Ce chien qui attend son maître près de l’entrée de l’hôpital les dérange. Par contre, ils ne se soucient pas des chiens errants qui sont sales, qui sentent mauvais et qui n’ont rien à manger. C’est honteux », écrit sur Facebook Mari Trini Rocamora. Amparo Hernandez ajoute : « Si j’avais été admis à l’hôpital comme le propriétaire de Champi et qu’on laissait mes deux chiennes venir me voir, le fait de voir qu’elle ont besoin de moi suffirait à me guérir. S’il vous plait, laissez ce pauvre chien voir son maître. Ces retrouvailles leur feront du bien à tous les deux ».

« Ça dérange de voir à quel point les animaux aiment leur maître jusqu’au bout et qu’ils peuvent rester des années à l’attendre, alors que les humains en sont incapables... Voilà pourquoi ce chien dérange tant. Ce chien leur donne matière à réflexion et ça dérange les gens de ne pas ressentir de sentiments aussi forts que ceux de Campi », affirme Noelia Ortiz. Lorena Jiménez ajoute le commentaire suivant : « On oblige une personne à enfermer un chien parce qu’il attend son maître près de l’entrée d’une hôpital, alors que l’animal pourrait avoir des effets thérapeutiques sur son maître. En revanche, on ne punit pas les gens qui maltraitent, abandonnent et abusent de leurs animaux… Continuons ainsi et nous verrons bien qui est l’animal dans tout ça. »

Malheureusement, Champi ne pourra pas retrouver son maître adoré car ce dernier est décédé. Son histoire n’aura donc pas une fin heureuse mais son aventure continuera aux côtés de Sergio.