Animaux et plantes qui ne meurent jamais

· 30 novembre 2018
Ces espèces jouissent d'une longévité de milliers d'années, et ne disparaissent jamais sauf cas extrêmes qui les anéantissent.

Que nous cherchions à vivre le plus longtemps possible n’est pas une nouveauté. La nature nous a appris que certains animaux et plantes ne meurent jamais et, dans une certaine mesure, nous aimerions les imiter. Nous allons donc vous les présenter et, peut-être découvrirez-vous leurs secrets de longévité.

Existe-t-il vraiment des animaux et plantes qui ne meurent jamais ?

Il existe des centaines de mythes et légendes liés à la jeunesse et à la vie éternelles. Mais d’où avons tiré de telles idées ? De la nature, sans l’ombre d’un doute. En effet, l’homme a découvert des animaux et des plantes qui ne meurent jamais. Qui sont immortelles, biologiquement parlant.

En fait, un animal ou une plante dits immortel n’est pas à l’abri de mourir par accident ou à cause d’un prédateur ou d’une forêt, en ce qui concerne les arbres. Même ainsi, il est surprenant de voir que ces espèces ne vieillissent jamais et ne meurent pas. Qui sont ces espèces ?

Pin Bristlecone

Cette espèce d’arbre -photo de couverture- se trouve en Amérique du Nord et on estime qu’il a plus de 5 000 ans. Malgré les ravages météorologiques qui les ont abîmés, et que l’on remarque, ils sont toujours debout, intactes et impassibles face à l’adversité.

Des études se sont penchées sur ses cellules et démontré qu’elles n’avaient pas vieilli. Elles ont même prouvé qu’elles étaient en aussi bon état qu’il y a 5 000 ans. On suppose qu’il garde aux racines des cellules mère qui favorisent la croissance de nouvelles cellules. Ainsi, son capital cellulaire reste intact.

Anémones

Les anémones sont des animaux marins qui survivent grâce au venin qu’elles injectent à leurs proies. Généralement elles s’attaquent à des petits poissons ou mollusques, qui lui servent de repas. Il semble que des études menées sur ces animaux aient démontré que le seul signe de vieillissement est leur taille.

les anémones ne meurent jamais

Lorsqu’elles vieillissent, leur taille augmente, mais aucune mort n’a jamais été répertoriée. De fait, on sait avec certitude que même s’il lui manque une partie ou qu’on l’ampute, elle repoussera. Elles ont donc une impressionnante capacité de régénération.

Même si, bien sûr, il s’agit là encore d’une immortalité biologique. Autrement dit, les anémones constituent également des proies pour d’autres animaux. Par conséquent, si on les mange, elles mourront.

On croit que cet animal connaît le secret de l’immortalité et qu’il a de nombreux points communs avec l’homme. C’est pourquoi plusieurs bourses de recherche sont consacrées à son étude. On cherche à trouver une piste qui nous aiderait à nous rapprocher de l’immortalité. Au fond, notre corps aussi se régénère d’une certaine façon comme l’anémone. C’est le cas, par exemple, de nos cheveux, ongles et cellules.

Séquoia

Ils font partie des plus grands arbres au monde et beaucoup se dressent depuis des millénaires. Bien que beaucoup soient morts, la raison a toujours été externe, comme lors d’incendies ou d’événements climatiques.

les séquoias ne meurent jamais

Ces arbres, qui naissent d’une graine minuscule, atteignent des sommets. On pense que certains se dressent depuis déjà plus de 5 000 ans, et sont toujours debout. Le secret de l’immortalité serait-il à chercher auprès d’eux ?

Méduses

Vous serez peut-être surpris de les trouver dans cette liste car vous avez probablement déjà trouvé des méduses échouées sur la plage. Toutes les méduses ne font pas partie des animaux qui ne meurent jamais. Cependant, après analyse, on a démontré que diverses espèces de méduses sont immortelles biologiquement parlant.

 

Elles peuvent même revenir en arrière dans leur propre développement. Elles peuvent donc rester jeunes aussi longtemps qu’elles le souhaitent. Intéressant, non ?

Plus nous en apprenons sur la nature et les êtres qui la composent, plus nous réalisons qu’elle reste une grande inconnue. Qui sait si un jour nous pourrons vivre éternellement grâce à elle ? L’avenir nous le dira…