5 races différentes de lévriers

· 22 octobre 2018
Avec des manteaux et des traits bien différenciés, ces chiens ont en commun un physique léger et doté de longues jambes, ce qui leur permet d'atteindre environ 50 km/h.

Nous savons tous quel genre de chien sont les lévriers. Mais saviez-vous qu’il existe différentes races et qu’elles sont très différentes les unes des autres ? Nous vous parlons ci-après des races de lévriers les plus connues et de leurs caractéristiques.

Les différentes races de lévriers

Lévrier afghan

Il s’agit de l’un des lévriers les plus frappants (photo qui ouvre cet article) pour ses très longs poils,  qui dénotent de toutes les autres caractéristiques de son corps. Leurs poils sont lisses et soyeux, de couleur dorée et brillante. Bien que cela puisse sembler être un obstacle à l’exécution de leur travail, il n’en est cependant rien.

Cet animal est capable d’atteindre 60 km/h. Il peut en outre trotter indéfiniment à une vitesse de 20 km/h. Cette race de lévriers vient d’Afghanistan, comme son nom l’indique. Il était presque impossible jusqu’à récemment d’obtenir un exemplaire de cette race car les anciennes civilisations le considéraient comme l’un des trésors nationaux.

En fait, tous les chiens afghans qui se trouvaient dans le pays étaient la propriété du monarque. Ce ne fut qu’après l’arrivée des collines britanniques qu’ils furent importés en Angleterre, puis se propagèrent à l’Ouest.

Lévrier russe

Le lévrier russe est très élégant, grand et mince avec un port qui attire le regard. Il est également connu sous le nom de Barzoï. Il fut le chien des tsars et des nobles russes pendant des années, lesquels l’utilisaient pour chasser le loup.

différentes races de lévriers : le lévrier russe

Outre les loups, ils chassaient également le lièvre. Ceci nous donne une idée de la vitesse que ces chiens sont capables d’atteindre. Ce n’était cependant pas leurs capacités qui étaient le plus appréciées des monarques mais leur beauté. Ils étaient par conséquent présents dans leurs palais.

Nous supposons que cette race est issue d’un croisement avec le lévrier arabe, notamment lorsque nous observons leurs poils, qui les protègent dans les climats les plus froids.

Lévrier Azawakh

Ce lévrier est originaire d’Afrique, d’une des régions proches du désert. Nous supposons qu’il fut élevé par la tribu des Touareg. Il est utilisé pour la chasse aux lapins et aux lièvres car il peut atteindre une vitesse de 40 km/h.

 

Contrairement aux autres races de lévriers, celle-ci est plus haute que longue. A l’instar du lévrier afghan, cette race fut pendant des années le symbole de la tribu, de sorte que sa vente et son exportation en Europe ne débuta qu’à partir des années 70. L’introduction du lévrier Azawakh en Europe eut lieu grâce à l’intervention d’un chasseur qui sauva la tribu d’une attaque d’éléphants. Cette dernière lui offrit un couple de lévrier en remerciement.

Lévrier écossais

Il ne ressemble pas à un lévrier. Seules ses longues pattes et son corps élancé permettent que constater qu’il en est un. Son apparence est quelque peu étrange. Il fut longtemps utilisé en Écosse pour chasser le cerf et le sanglier, non seulement pour sa vitesse, mais aussi pour sa force.

 

Nous ignorons d’où proviennent les premiers spécimens de cette race. Certains pensent que les Phéniciens les ont emmenés en Écosse, d’autres qu’ils s’agissait des Celtes.

Ses longs poils semblent avoir été magistralement créés pour le protéger des froids hivers d’Ecosse. Fait intéressant, les longs poils de son corps ne sont pas présents sur la partie inférieure de ses pattes, lesquelles en sont dépourvues, à l’instar des moutons par exemple.

Lévrier Banjara

Il s’agit peut-être l’une des races de lévriers les moins connues. Elle vient de Banjara, en Inde. Il semble s’agir de l’unique endroit où il est connu. De nombreuses personnes considèrent même que ces chiens ne constituent pas encore une race.

les différentes races de lévriers : le lévrier banjara

Son apparence longue, haute et élancée ne laisse aucun doute sur le fait qu’il s’agit d’un lévrier. Certaines caractéristiques laissent cependant supposer un croisement avec une autre race. Il s’agit de la raison pour laquelle beaucoup doutent réellement de son origine. Quoi qu’il en soit, sa vitesse et ses capacités lui ont permis de glaner une place parmi les races de lévriers les plus célèbres.