5 métiers que les chiens peuvent exercer

· 22 novembre 2018
Les chiens peuvent, grâce à leurs qualités et à leur attitude, réaliser des travaux complémentaires dans la police, en matière de santé, etc.

L’excellent caractère des chiens en font de grands compagnons. Mais aussi de merveilleux alliés pour les humains. Les chiens aiment travailler. Mais ils peuvent aussi très bien le faire. Voici quelques exemples de métiers que les chiens peuvent exercer.

Métiers que les chiens peuvent exercer

L’esprit de coopération des chiens permet à beaucoup d’entre eux d’exercer un travail. De même que leur nature complaisante. Il existe une grande variété de métiers que les chiens peuvent exercer. Certains requièrent un bon physique. De nombreuses capacités innées. Et une formation spécifique. D’autres en revanche sont plus simples.

Les chiens renifleurs de drogue peuvent travailler dans la rue, dans les aéroports ou à la douane. Il s’agit de chiens qui travaillent pour des institutions gouvernementales. Comme par exemple la police ou l’armée. Ce ne sont pas des chiens domestiques. Ils finissent par vivre au sein d’une famille, comme les chiens normaux, lorsqu’ils prennent leur retraite.

1. Sauvetage des personnes disparues

Les chiens de sauvetage peuvent localiser les individus en cas de catastrophe naturelle ou de glissement de terrain, ou lorsqu’une personne disparaît et qu’une importante zone géographique doit être fouillée. Qu’il s’agisse d’un tremblement de terre au milieu d’une ville ou dans une forêt la nuit, ces animaux utilisent l’odorat et l’ouïe pour retrouver les victimes.

le sauvetage de personnes disparues fait partie des métiers que les chiens peuvent exercer

 

De la même manière que les chiens détecteurs de drogue, ces chiens commencent leur formation très jeunes. Ils continuent à acquérir des compétences et à les développer toute leur vie. Outre le fait de disposer d’un odorat très développés, ils apprennent à travailler dans des conditions extrêmes, de jour comme de nuit, seuls et parmi la foule, entre autres variables.

Il ne s’agit pas d’un métier que peuvent exercer tous les chiens. La formation de l’animal est aussi importante que la formation de son guide humain. En cas de sinistre, seuls les chiens correctement formés devraient avoir accès aux endroits où l’aide est nécessaire.

2. Détection des crises d’épilepsie et d’hypoglycémie

Les chiens contribuent par ailleurs à la santé de leur famille au quotidien. Il en va ainsi notamment auprès des personnes atteintes d’épilepsie ou de diabète. Certains hôpitaux commencent à entraîner les chiens à détecter les tumeurs et d’autres problèmes de santé.

À la maison, les chiens qui aident les personnes atteintes d’épilepsie informent ces dernières de l’approche d’une crise.  Ils les assistent lorsque cela se produit. Ils restent calmes. Ces chiens se positionnent de manière à limiter les dégâts lors de l’épisode.

Les chiens détecteurs d’hypoglycémie peuvent sentir les taux dans le sangs des personnes diabétiques. Ils avertissent donc ces dernières lorsque le niveau baisse ou augmente trop. Les patients savent ainsi quand ils doivent mesurer leur taux de sucre et prendre leurs médicaments ou manger, selon les cas.

3. Protection des femmes battues

Quelques chiens ont été entraîner à accompagner et à servir les femmes battues dans le cadre d’un programme pilote mené en Espagne il y a quelques annéesLes ex-conjoints de ces femmes avaient fait l’objet d’ordonnances d’interdiction de s’approcher mais la police estimait néanmoins qu’elles avaient besoin de davantage de protection.

Le rôle de ces chiens est d’accompagner ces femmes au quotidien. Ils sont formés comme chiens de défense. Et de garde. Seules les femmes connaissent les signes qui permettent de les activer. Au cas où elles se sentiraient menacées. Elles ont heureusement rarement eu besoin de l’intervention des animaux. D’autre part, elles disent que leur plus grand apport est de leur donner le courage de sortir sans crainte.

4. Réconfort dans les hôpitaux

Le réconfort et l’accompagnement dans les hôpitaux figurent parmi les métiers les plus passifs. Et les plus simples. Pour pouvoir travailler en accompagnant des personnes malades dans des hôpitaux ou des résidences, un chien doit seulement être très amical. Et tolérant envers les autres.

Certains chiens sont évidemment formés très jeunes. Mais de nombreux autres sont utilisés à cet effet car ils possèdent les aptitudes nécessaires. Intégrant ainsi le personnel non sanitaire de l’hôpital. La fonction principale de ces chiens est de rendre les patients heureux par leur simple présence. Et leur désir de plaire.

A l’instar des chiens qui nous accompagnent à la maison, il est prouvé que caresser, regarder ou interagir avec un chien réduit le stress, augmente le bonheur et le calme, abaisse la tension artérielle…  Vivre avec un chien présente de nombreux avantages pour la santé. Ils peuvent en outre, comme nous venons de le constater, aider notre société de différentes manières.