4 types de tortues domestiques

· 8 septembre 2018
Il existe deux sortes de tortues, celles qui vivent dans l'eau douce et celles qui vivent sur la terre ferme. Même s'il s'agit d'animaux sauvages, elles peuvent aussi devenir des animaux de compagnie.

Même si certains pays interdisent de posséder des chéloniens comme animaux de compagnie, de nombreuses personnes choisissent d’adopter différents types de tortues domestiques à la place d’un chien ou d’un chat. Dans cet article, nous vous parlerons des espèces les plus « aptes » à vivre dans votre foyer, à condition de respecter leurs besoins.

Quelles sont les espèces de tortues domestiques ?

Dans un premier temps, il faut faire la différence entre les tortues d’eau douce et les tortues terrestres. Les premières ont besoin de vivre dans un lieu entouré d’eau (une fontaine, un bocal, un étang, un aquarium). Les secondes ont quant à elles besoin de vivre sur un large terrain sur lequel elles peuvent dormir, manger et faire leurs besoins.

Pour les deux espèces, la température ambiante ainsi que la lumière du soleil qu’elles reçoivent sont essentielles. N’oubliez pas que les chéloniens sont des reptiles à sang froid qui doivent passer des heures à « se réchauffer » et à hiberner en hiver. Parmi les types de tortues domestiques, il y a :

1. La tortue des bois

Son nom scientifique est glyptemys insculpta. Cette tortue, dont la photo se trouve en début d’article, est originaire d’Amérique du Nord. Elle se distingue par sa carapace de couleur gris foncé, ses pattes, sa tête et son ventre orangés tachetés de noir et ses membres robustes et légèrement palmés.

Les mâles sont plus grands que les femelles, même si, en général, ces tortues mesurent environ 23 centimètres et pèsent un kilo une fois adultes. Elles sont omnivores et peuvent aussi bien se nourrir de plantes, de champignons et de fruits, que de charognes et d’invertébrés. La tortue des bois est terrestre à 100% au printemps et en été, même si elle opte pour l’eau en automne et en hiver.

2. La tortue russe

Parmi les espèces de tortues domestiques, la tortue russe est la plus commune et la plus fréquente dans les foyers. Elle possède une carapace arrondie et aplatie de couleur sombre avec des taches claires. Sa tête et ses membres sont clairs et les griffes de ses pattes arrière sont bien développées. Elle peut mesurer jusqu’à 22 centimètres.

tortue russe qui se déplace sur un terrain herbeux

Quant à sa longévité, la « tortue à quatre griffes » peut vivre 40 ans à l’état sauvage. Toutefois, elle peut vivre jusqu’à 100 ans en captivité. Elle a une excellente vue et peut reconnaitre les personnes. Elle est également sensible aux vibrations du sol et peut compter sur son odorat développé pour trouver de la nourriture : des herbes, des fleurs, des végétaux et des légumes.

3. La tortue peinte

On rencontre fréquemment cette tortue aquatique en Amérique du Nord. Elle vit dans des rivières à faible débit et au lit légèrement boueux, dans des zones humides, des lacs et des puits. Dans certains pays, notamment l’Espagne, elle est considérée comme invasive.

 

Sa carapace peut mesurer 25 centimètres de long et elle ne passe pas inaperçue avec ses rayures jaunes et rouges qui semblent avoir été peintes à la main. Sa peau est vert olive ou noire avec des lignes orangées et jaunes. Elle peut vivre 25 ans et a besoin de vivre dans un bassin assez grand à la température agréable.

4. La tortue à oreilles rouges

Voici un autre type de tortues domestiques aquatiques qui vit à l’état sauvage aux États-Unis et au Mexique. La tortue à oreilles rouges est également connue sous le nom de « tortue de Floride ». Elle est célèbre pour ses deux bandes rouges situées sur les côtés de la tête qui lui ont valu le surnom de tortue « à oreilles rouges » et sa popularité en tant qu’animal de compagnie.

tortue à oreilles rouges sur un rocher

Elle mesure 30 centimètres de long et les femelles sont un peu plus grandes que les mâles. Elle peut vivre jusqu’à 40 ans. Cette tortue passe beaucoup de temps dans l’eau. Toutefois, elle a aussi besoin d’un habitat humide avec une exposition directe au soleil qui lui permet d’augmenter sa température corporelle.

La tortue à oreilles rouges est une excellente nageuse. Elle aime aussi rester allongée des heures sous le soleil de midi. Lorsqu’il est question de partager son territoire, elle peut devenir très agressive. En hiver, elle hiberne au fond des étangs.

Si vous décidez d’adopter une tortue à oreilles rouges comme animal de compagnie, vous devez tenir compte du fait qu’elle est très vulnérable face aux infections et qu’elle risque de transmettre la salmonellose aux enfants. Concernant son alimentation, vous devrez lui offrir une alimentation variée composée de plantes, de poissons, d’insectes, de fruits et de végétaux.