Dorloter votre chien pourrait le rendre agressif

· 12 janvier 2018

Récemment, les propos d’une psychologue ont alimenté un sujet à controverse pour les personnes qui aiment leur chien. La spécialiste a expliqué que traiter son chien comme un être humain ou trop le dorloter provoque bien plus que le résultat attendu. En effet, cela peut provoquer un comportement agressif et faire perdre à notre compagnon sa dignité en tant qu’animal. Vous trouverez dans cet article des explications sur pourquoi dorloter votre chien pourrait le rendre agressif.

Comment savoir lorsqu’on en fait trop?

Il faut savoir que les idées extrêmes n’amènent jamais rien de bon. Humaniser les chiens est néfaste autant pour les personnes que pour les animaux. La grande question est donc: comment sait-on lorsque l’on cajole trop notre chien et quels en sont les effets négatifs?

En général, lorsque quelqu’un décide d’adopter un chien, c’est dans l’optique de le bichonner, de profiter de sa compagnie. Pour beaucoup de gens, le chien fait donc partie intégrante de la famille. Si en plus de cela ils sont considérés comme un membre de la famille ne faisant pas partie de l’espèce humaine, c’est encore mieux.

Cependant, quelques courants d’idées assez influents insistent sur le fait que les maîtres octroient à leur chien une « position supérieure » à celle qu’il devrait avoir au sein du foyer. Selon ces influenceurs, les « câlins excessifs » n’y seraient pas pour rien.

un chien caresser par une jeune femme dans l'herbe

Certains spécialistes soutiennent que faire trop de câlins à un chien pourrait augmenter son niveau d’agressivité. Cependant, à chaque fois que nous évitons l’humanisation du chien, des questions plutôt récurrentes se posent. Comment savoir où est la limite? Comment peut-on la mesurer?

Y a-t-il un lien entre les démonstrations d’affection et un comportement agressif?

Il est évident que les chiens et les humains doivent instaurer certaines règles afin de vivre sans problèmes sous le même toit. Mais en réalité, les personnes soutenant cette théorie selon laquelle nos boules de poils doivent être traitées plus bas que terre n’ont visiblement jamais partagé leur vie avec un chien.

Il semble donc exagéré de penser qu’un chien puisse devenir agressif juste parce qu’on l’a laissé dormir sur le canapé.

Au final, cette théorie ne paraît pas très sensée.

Pour vous donner un exemple, cela fait maintenant des années que je laisse ma chienne dormir dans le fauteuil du salon tandis que je dors dans mon lit. Je ne l’humanise pas pour autant et elle n’est jamais devenue agressive ou ingérable.

Pour en revenir aux propos tenus au début de cet article, si tout est fait avec bonne mesure, tout le monde sera satisfait au moment de « mesurer » le degré d’affection. 

D’où nous vient ce désir d’avoir un chien?

Il existe des cas particuliers de propriétaires mettant toute leur énergie et leur quotidien au service de leur animal de compagnie. Ils vont l’habiller, le chausser, le couvrir d’accessoires de mode et dialoguer avec. Ce genre de comportement ne peut que terminer par une augmentation de l’agressivité ou l’apparition de problèmes de santé physique ou mentale pour le chien.

Cependant, mis à part ces cas exceptionnels, la question à un million est donc: mais pourquoi choisissons-nous d’avoir des animaux de compagnie?

Trop cajoler notre chien nous fait perdre notre statut d’alpha. Ainsi, cela veut-il dire que nous préfèrerions que notre chien nous voie comme un être d’une autre espèce qui l’aime, en prend soin et le respecte? Ou préfèrerions nous être perçu comme un simple chef de meute?

Câlinez librement votre chien sans trop le gâter ni l’humaniser

Un labrador vu de près avec deux mains autour de sa tête qui le cajolent

Que les choses soient claires: faire des câlins à un chien ne va pas être la cause d’un comportement agressif. Trop cajoler un chien ne causera pas non plus de problèmes de comportement. Tout du moins, tant que nous respecterons ces besoins et son espace. Ce serait plutôt le contraire.

Un animal s’intègrera beaucoup plus facilement dans une famille s’il se sent aimé. A contrario, s’il reçoit peu de témoignages d’affection et se voit dicter sa conduite, il se comportera de manière plus agressive.

Certaines personnes jugent que les propriétaires qui gâtent leur chien tentent souvent de palier à un vide émotionnel.  Néanmoins, on pourrait leur renvoyer l’ascenseur. Et pourtant, quel genre de traumatisme psychologique pousse ces personnes-là à obtenir un chien seulement pour lui démontrer que l’homme est supérieur et que c’est lui qui commande dans la maison?