Comment sauver un chien qui s’étouffe ?

· 15 février 2018

Il est malheureusement courant qu’un chien s’étrangle sur un objet et ne puisse plus respirer. Pour sauver un chien qui s’étouffe, vous devrez alors suivre des mesures spécifiques. La première consiste à garder son calme, autrement tout le reste vous sera plus difficile.

Les chiens ont tendance à copierl’humeur de leurs propriétaires. Si votre animal présente des symptômes d’étouffement, il aura tendance à beaucoup trembler. Si, en parallèle, il voit que son maître commence à paniquer, l’animal sera encore plus effrayé. Cela risque d’entraver toute manœuvre de secours.

Il est toujours conseillé d’avoir le numéro de téléphone d’un vétérinaire à portée de main. Il est également conseillé de joindre à celui-ci les coordonnées d’un professionnel ou d’une institution qui assure une assistance 24 heures sur 24. Parfois, il est même nécessaire de recevoir des instructions en direct d’un médecin pour sauver un chien qui s’étouffe.

Avant toute chose : vérifier l’état du chien

Les chiens peuvent montrer des signes d’étouffement pour diverses raisons. Certaines races ont un très long palais. Ceci est commun chez le Carlin, le Pékinois, le Teckel et, en général, chez les autres races de chiens de petite taille. Cela s’applique particulièrement aux chiens qui ont des museaux aplatis, ou peu proéminents.

Un chien noir malade est couché sur un tapis

Ce type de palais a pour conséquence que, quand le chien aspire très fort, cela pousse le palais vers la trachée. De ce fait, sa respiration en est obstruée. Cependant, c’est une condition qui se résout rapidement d’elle-même, sans conséquences graves.

Une déficience cardiaque, ou ce que l’on appelle « toux de chenil », peut également provoquer une difficulté à respirer chez le chien. Dans ce cas, la manœuvre pour sauver un chien qui s’étouffe n’est pas nécessaire, il vaudra mieux privilégier une consultation avec le vétérinaire.

Techniques pour secourir un chien qui s’étouffe

Si un objet un objet coiné dans la trachée provoque l’étouffement, il faut agir rapidement, mais surtout calmement. Ouvrez le museau de l’animal et afin de vérifier si l’objet est visible à l’œil nu. Si c’est le cas, prenez une paire de pinces et retirez-le avec le plus grand soin.

Si le chien est frénétique, il vaut mieux ne pas essayer. Dans ce cas, il est conseillé d’appeler le vétérinaire et de suivre ses instructions, ou d’emmener votre animal directement aux urgences pour qu’il y soit examiné.

Vous pouvez également utilisée une manoeuvre simple, qui consiste à orienter son museau vers le sol. Puis, secouez-le, afin que la gravité aide votre chien à cracher l’objet qui bouche sa trachée. S’il s’agit d’un grand chien, il vaut mieux le soulever à l’aide de ses pattes arrières, comme une brouette.

Mais vous pouvez aussi essayer de donner quelques tapes légères sur la colonne vertébrale de l’animal afin qu’il puisse expulser l’objet avec lequel il s’étouffe. Il suffit de donner 4 ou 5 coups avec la main ouverte, sur la zone entre les omoplates. La procédure peut être répétée si elle ne fonctionne pas la première fois.

La manœuvre de Heilmich

Dans le cas où les conseils mentionnés ci-dessus ne fonctionneraient pas, vous pouvez essayer la manœuvre de Heilmich. Si vous optez pour cette dernière, vous devez être très prudent lors de sa pratique. L’idéal est de bénéficier de l’aide d’une autre personne. Les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Enlacez le chien au niveau de la taille, avec la tête de celui-ci orientée vers le bas. Il devra être tenu fermement, mais sans être trop compressé.
  • Nous vous conseillons l’assistance d’une autre personne pour qu’elle tienne également le chien par les poils autour du cou en même temps. Cela permettra de garder votre chien immobile et de le maintenir en place s’il est très agité.
  • Positionnez vos mains de la manière suivante : l’une fermée en poing et l’autre à plate, par-dessus.
  • Les mains doivent se rejoindre juste en dessous de la zone thoracique, là où les os se terminent et où la partie faite de chair commence.
  • Exercez entre 3 et 5 pressions, vers l’intérieur, et vers l’extérieur en alternance. Faites attention à ne pas appuyer trop fort, car cela peut blesser ou même fracturer les os d’un chien.
  • L’opération doit être répétée 3 ou 4 fois, en faisant de petites pauses entre les séries.
Un chier malade repose sa tête sur un livre

Le plus important lors de l’exécution de cette opération est le dosage de la force. Pas trop faible afin qu’elle ne soit pas inutile, ni trop forte pour ne pas blesser l’animal, et faire de lui une victime d’accident domestique. Des précautions particulières doivent être prises avec les petits chiens.

Quoi qu’il en soit, après avoir appliqué les procédures d’urgence, le chien doit être emmené chez le vétérinaire. Le professionnel vérifiera qu’aucun dommage collatéral n’a eu lieu.

Source de l’image principale : myri_bonnie.