Quelles options pour les animaux de compagnie décédés ?

· 25 novembre 2018
L’inhumation des animaux de compagnie décédés est possible par le biais des services municipaux, de sociétés privées - cérémonie fermée - ou du vétérinaire. Les enterrer dans le jardin peut poser un problème d’hygiène, et cela est d'ailleurs puni par la loi.

Le décès de nos animaux de compagnie constitue l’un des moments les plus pénibles de nos vieNous nous retrouvons par ailleurs dans la position de savoir quoi faire du corps, tandis que le chagrin et l’angoisse nous consument. La meilleure chose à faire est, avant que cela ne se produise, de connaître les options qui existent pour les animaux de compagnie décédés.

Les animaux de compagnie décédés peuvent disposer d’une cérémonie

Bien que de nombreuses personnes nous considèrent comme des fous, ceux d’entre nous qui aiment les animaux et vivent avec un animal de compagnie depuis des années, veulent dire au revoir aux animaux de compagnie décédés de manière digne, afin d’en garder un bon souvenir. Et pourquoi pas ? Voici donc les options dont nous disposons pour les animaux de compagnie décédés :

La crémation

Plusieurs entreprises privées se consacrent à la crémation des animaux de compagnie. Vous pouvez en trouver une à travers une simple recherche sur Internet. Vous pouvez également poser la question à votre vétérinaire de confiance.

Le prix convenu avec l’entreprise comprend le transfert de l’animal mort au salon funéraire, la veillée, un carnet de signatures, des soins psychologiques si vous pensez que vous-même ou un membre de votre famille en avez besoin, l’urne et la livraison cendres. Un au revoir digne et mémorable, dans les règles.

Vous pouvez emporter l’urne chez vous ou, si vous préférez, demander qu’elle soit enterrée.

Les cimetières pour animaux de compagnie

Il existe, dans certains pays, des cimetières pour animaux de compagnie dans lesquels vous pouvez enterrer le vôtre. Vous devrez alors louer le service qui comprend le transfert de l’animal mort, le cercueil et l’inhumation avec des fleurs.

animaux de compagnie décédés

Vous pourrez choisir le cercueil et l’endroit où vous souhaitez l’enterrer, à condition que plus d’un soit disponible. L’enterrement sera très similaire à celui des personnes. Vous pouvez également choisir de mettre un épitaphe. Le prix de ce dernier varie néanmoins entre 200 et 6 000 euros, selon la taille, la gravure et les matériaux.

Une visite chez le vétérinaire

Les vétérinaires offrent les services de « disparition » des animaux de compagnie décédés. Deux options s’offrent alors à vous. La première consiste en une crémation collective dans laquelle l’animal serait brûlé avec d’autres personnes ? Les cendres ne seraient pas livrées mais iraient dans une fosse commune ou une décharge. Il vous en coûtera entre 50 et 200 euros.

Le vétérinaire, dans le second cas, se chargera des procédures d’incinération individuelle et vous remettra les cendres. Il vous en coûtera entre 200 et 300 euros. Nous ne serons jamais sûrs que ce qu’ils nous donnent sont les cendres de notre animal de compagnie. En effet, nous ne sommes pas autorisés à être présents pendant l’incinération, contrairement aux cas entreprises privées sus-mentionnées.

Les services municipaux

Les mairies possèdent généralement un service de collecte et de disparition des animaux de compagnie décédés. Ce service est gratuit car il est financé grâce aux impôts que nous payons. Il ne s’agit néanmoins pas du digne adieu que vous recherchez.

Une voiture du chenil viendra à l’endroit où se trouve l’animal, l’enveloppera et l’emportera pour l’incinérer avec d’autres animaux de compagnie décédés. Les cendres seront ensuite jetées dans une fosse commune, dans la décharge publique ou, selon certaines spéculations, utilisées comme nourriture dans les zoos.

Les choses à ne pas faire

Vous ne devriez jamais enterrer votre animal de compagnie dans votre jardin ou dans un champ. Cela va en effet à l’encontre des conditions d’hygiène et est par ailleurs puni par la loi. Il est également punis par la loi de le jeter à la poubelle.

animaux de compagnie décédés

Les animaux en cours de décomposition constituent en effet un foyer de maladies et d’infections. Vous risquez une amende de 10 000 euros si vous êtes surpris à de telles pratiques.

Mais ceci reste secondaire. Le manque de sensibilité est ce qui nous préoccupe ici. En effet, ne pensez-vous pas que votre animal de compagnie, qui vécut avec vous depuis des années, qui vous a montré sa loyauté inconditionnelle, mérite un au revoir digne de ce nom ?