Pré-requis pour monter une association de protection animale

· 4 juillet 2018
Tout d'abord, il faut chercher et trouver un endroit spacieux et inscrire le refuge comme une association à but non lucratif. À partir de là, il est nécessaire de compter sur l'aide de bénévoles et se mettre en contact avec des chenils pour éviter qu'ils ne sacrifient des animaux abandonnés

Vous aimez les animaux ? Vous voyez leur abandon comme une injustice ? Si c’est le cas, vous avez probablement déjà pensé à créer votre propre association de protection animale. Si vous ne savez pas par où commencer, nous allons vous donner toutes les informations utiles.

Par où commencer si je veux monter une association de protection animale

Comme toute organisation que l’on crée, une association de protection animale requiert une somme de paperasse, même quand elle est à but non lucratif. Voici les étapes à suivre :

Trouvez-vous un lieu

Avant de montrer une association de protection animale vous devez vous assurer d’avoir un lieu où l’installer. Ce n’est pas nécessairement un local, cela pourrait même se faire chez vous, à condition d’avoir l’espace suffisant pour héberger quelques animaux.

Si vous avez une maison avec jardin, ce pourrait être l’endroit rêvé pour le faire. Mais vous pouvez aussi chercher un petit local que vous pourriez aménager dans ce but. Nous vous conseillons de visiter quelques association de protection que vous connaissez et de voir comment elles ont procédé.

Créez une association

Une fois certain de vouloir monter une association de protection animale, et si vous avez les locaux, créez-la, donnez-lui un nom et enregistrez-la au ministère de l’Intérieur. N’oubliez pas d’expliciter son usage et bien sûr, qu’il s’agit d’une association à but non lucratif, pour que les Finances ne vous « courent » pas après.

C’était l’étape la plus importante : vous êtres officiellement une association de protection animale!

Trouvez des collaborateurs

A moins d’être un descendant de l’Oncle Picsou, vous aurez besoin d’un soutien économique. Il servira pour les soins vétérinaires, les accessoires et l’alimentation des animaux que vous recueillerez. Pensez au fait qu’il faudra couvrir tous les besoins basiques de ces animaux, et cela coûte de l’argent.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous devriez vous adresser à d’autres associations et refuges qui vous expliqueront comment ils ont fait. Il se peut même que certains de leurs collaborateurs souhaitent travailler avec vous aussi.

Utiliser les réseaux sociaux peut aussi s’avérer efficace. Peut-être que vous n’aurez pas beaucoup de donateurs, mais ils se proposeront pour aider. Ils pourront vous donner de la nourriture, de vieux lits, des gamelles, des cages et une infinité d’accessoires dont ils n’ont plus besoin. Même si vous avez du mal à le croire, ça demande de grosses économies.

Proposez-vous comme bénévole

Si vous souhaitez savoir comment fonctionne une association de protection animale, il n’y a rien de tel que travailler comme bénévole. En plus d’aider, vous apprendrez ce métier désintéressé et aurez de l’expérience pour gérer votre propre association.

Par ailleurs, comme la vôtre sera déjà en marche, vous pourrez vous proposer comme bénévole pour vous charger des animaux que le refuge n’a plus l’espace d’accueillir. Voici vos premiers hôtes !

Allez au chenil municipal

Faites savoir au chenil municipal où vous vous situez, que vous avez crée votre association de protection animale. Dites-leur que vous aimeriez qu’ils vous préviennent, avant d’euthanasier les animaux dont ils ne retrouvent pas les maîtres, pour que vous les récupériez. Normalement, ils seront à  l’écoute et ravis de vous aider.

De plus, si vous voulez recueillir des animaux abandonnés, on pourra vous expliquer au chenil quels accessoires il vous faut. En effet, tous ne vous suivront pas à leur appel. Ils vous expliqueront aussi comment réussir votre mission. Toute l’information que vous pourrez y trouver vous sera fort utile.

Trouvez quelques cages

L’idée n’est pas de garder les animaux en cage, mais sachez que certains chiens maltraités ou abandonnés peuvent présenter des problèmes de comportement. Ceux-ci pourraient blesser d’autres animaux voire vous-même. Jusqu’à ce qu’ils soient calmes, il vaut mieux tenir ces animaux éloignés des autres, pour que vous puissiez les apprivoiser.

Vous voyez bien que monter une association de protection animale n’est pas mission impossible. Nous espérons vous avoir donné envie de réfléchir à une initiative aussi altruiste et généreuse pour lutter contre l’abandon animal.