Non aux usines à chiots

· 24 janvier 2018

Les fameuses usines à chiots se caractérisent par l’élevage des chiens, chats ou autres animaux de compagnie en masse. Ces usines ne se préoccupent  ni du temps nécessaire à l’éducation ni de la réglementation, choses auxquelles n’importe quel éleveur sérieux devrait se conformer. Il s’agit plutôt ici de faire un grand bénéfice commercial, de remplir les animaleries d’animaux domestiques et de collecter l’argent sans se soucier du bien-être de nos petites bêtes.

Quelques chiffres sur les puppy mills

un chiot dans les bras d'une personne

Connues sont l’appellation anglaise puppy mills, ces véritables usines à chiens sont plus répandues que ce que nous pouvons imaginer. Rien qu’aux Etats-Unis, on en compte environ 10 milles.

Cependant, pour produire plus de chiots à un prix plus bas et ainsi les vendre en plus grande quantité et moins cher, les animaux sont soumis à tout un tas de privations et de mauvais traitements.

Il est important que vous preniez conscience de cette situation afin de ne pas l’encourager. L’idéal, c’est l’adoption. Néanmoins, si vous décidez tout de même d’acheter un animal de compagnie, assurez-vous que ce soit dans un lieu digne de confiance, garantissant un élevage des chiots dans des conditions adéquates.

Si vous décidez d’avoir un animal de compagnie, évitez de les acheter aux usines à chiots. Préférez l’adoption ou un achat dans des élevages dignes de confiance.

Quelles sont les conditions de vie des animaux dans les usines à chiots?

Dans les usines à chiots, les animaux sont entassés dans des cages ou des parcs sales et exposés à toute sorte de maladies. Il arrive également qu’ils soient attachés dehors et exposés aux intempéries. De ce fait:

  • Les chiots ne passent pas le temps nécessaire avec leur mère.
  • Ils ne sont pas alimentés correctement.
  • Ils ne sont pas sociabilisés.
  • Personne ne joue avec eux ni ne les promène. Bien entendu, personne ne les caresse non plus.
  • Ils ne sont soumis à aucun contrôle vétérinaire et ne sont pas non plus vaccinés selon le calendrier établit.
  • Les animaux sont vendus avant d’atteindre le poids et l’âge requis par la loi. Il arrive aussi que leur pedigree et leurs papiers sanitaires soient faussés.
  • Les chiots meurent parfois dans les camions de transport, car ils y sont entassés pendant bien trop longtemps. En effet, les voyages de transport peuvent être très longs – les camions allant souvent d’un pays à l’autre- et dans des conditions déplorables.

Les mères des chiots: les autres victimes des puppy mills

Il n’y a pas que les chiots dans les usines. Les femelles utilisées pour la reproduction sont également victimes de ces usines déplorables. Les mères y sont condamnées à enfanter de manière constante.

Etant donné que les chiots sont sevrés avant la date préconisée, les chiennes et les chattes sont forcées à avoir un rythme de reproduction plus élevé, augmentant ainsi le nombre de petits à vendre et remplissant les poches des propriétaires sans scrupules.

N’oubliez pas que les mères aussi vivent entassées sans l’attention nécessaire ni l’alimentation adéquate à leur bien-être. De plus, dès qu’elles cessent d’être utiles, elles sont vendues aux enchères ou sacrifiées.

Comment sont les animaux élevés dans les usines à chiots?

Si consciemment ou inconsciemment vous achetez un chiot issu d’une puppy mill, vous serez probablement confronté à certains des problèmes ci-dessous:

  • Vous devrez faire face à des problèmes physiques ou de santé qui se manifesteront dans les premiers jours après l’achat. Le plus souvent, votre animal sera atteint du parvovirus , de la brucellose, de la gale ou de la toux des chenils en plus d’une infection parasitaire interne et externe. Etant donné que les contrôles de routines ne sont pas réalisés, il est possible que votre chiot soit aussi atteint de maladies héréditaires.
  • Présence de troubles de « la personnalité » ou de conduite. Votre animal sera sûrement anxieux, peureux ou agressif.
  • Difficultés de socialisation avec les humains. Cela n’est pas une surprise étant donné le peu de contact qu’il aura eu avec des personnes pendant son séjour dans l’usine.

N’achetez pas d’animaux issus des usines à chiots

un chiot carlin noir

Si vous souhaitez lutter contre la prolifération de ces usines, voici quelques recommandations à suivre avant d’acheter un animal:

  • Contactez uniquement des éleveurs responsables et reconnus.
  • Eviter d’acheter les chiots en animalerie s’ils sont exhibés en vitrine.
  • Méfiez-vous des offres et des prix trop bas.
  • N’achetez pas d’animaux sur internet ou via une annonce dans les journaux.

De plus, prévenez les autorités et dénoncez l’existence de ces usines (bien qu’il soit difficile de les localiser). Faites de même avec les boutiques exploitant les animaux de manière cruelle.

Gardez à l’esprit que s’il n’y a pas de clients, il n’y a pas de commerce. C’est aussi simple que cela. La meilleure solution, c’est donc l’adoption.