Je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé

· 2 septembre 2018
Il y a de nombreuses personnes disposées à adopter des petits chiens de la rue et à leur offrir un foyer chaud et accueillant.

Tous ceux ayant vécu cette expérience ne le regrettent jamais car nous finissons avec les animaux qui ont le plus de besoins. Toute personne ayant passé le cap pourrait dire la même chose : je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé.

Malheureusement, il reste énormément de chiens sans foyer et beaucoup de personnes désireuses d’avoir un petit chien s’il de pure race et s’ils peuvent se vanter du prix auquel ils l’ont acheté auprès de leurs amis. Nous ne disons pas ici qu’acheter un chien est interdit, juste que nous soutenons l’adoption et beaucoup plus quand il y a tant de petites bêtes qui en ont besoin.

Découvrez sous forme de lettre les sentiments que toute personne ayant sauvé un petit chien de la rue peut avoir. Voulez-vous savoir à côté de quoi vous êtes en train de passer ?

Je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé

Ces mois-ci la situation s’est grandement compliquée pour moi. En effet, te voir si faible, si dépendant de moi n’est pas une chose à laquelle tu m’avais habitué.

Je n’ai plus jamais voulu avoir d’animaux depuis que Toby est mort car je sais ce qu’est cette souffrance qui suit la mort d’un ami aussi loyal. En revanche, malgré ma grande peine de te voir ainsi et le déchirement que je vais avoir quand tu ne seras plus là, je veux te raconter un secret : je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé.

Mon esprit est plein de souvenirs de ces jours, je me remémore la première fois que l’on s’est vus. Je me rappelle que j’étais en train de marcher sans objectif particulier, en train d’essayer d’oublier un amour perdu quand je t’ai entendu pleurer. Au début j’ai pensé que je délirais, que c’était la faute de mon imagination mais la rue était déserte. Il n’y avait qu’une grande poubelle et moi.

Et tu as recommencé à m’appeler et là je me suis rendu compte que tu étais dans la benne. J’ai décidé de partir en courant pour t’aider mais je ne te pouvais pas te voir, je te cherchais alors que tu pleurais encore plus fort. J’ai tourné le regard et enfin je t’ai trouvé, dans cette caisse de carton froide et obscure.

Tu m’as regardé avec ces yeux brillants que je pouvais à peine percevoir entre tes poils noirs et j’ai compris : je devais t’emmener avec moi.

Ainsi, même si tu t’es senti très timide les premiers jours, tu m’as toujours donné plein d’affection, nous sommes devenus inséparables et tu m’as montré plus d’amour chaque jour.

Nous avons tant de souvenirs… Je ne pourrai pas oublier cette fois où je suis tombé malade et que tu ne m’as pas lâché d’une semelle, tu es resté dans mon lit avec moi. Tous les jours tu m’attendais derrière la porte quand je rentrais du travail. Nous nous promenions la nuit et nous tenions chauds en nous prenant dans les bras.

Je me souviens aussi de la première fois que mes amis t’ont vu et m’ont demandé pourquoi je n’avais pas pris un chien de race. Pour eux tu n’étais pas trop mignon, ils n’ont pas compris que ta beauté allait bien plus loin que to apparence mais au final, avec le temps qui passe, tu as conquit leurs cœurs et ils se sont mis à t’aimer comme si tu étais leur propre chien.

Tu as au final été un membre de plus du groupe et tu as toujours été là lors de nos moments importants. Tu riais quand nous riions et tu nous consolais quand nous en avions besoin.

Nous avons toujours été là l’un pour l’autre et j’ai toujours senti que ton amour pour moi était inconditionnel.

Nous ne pouvons presque plus nous promener et cela te fatigue de m’attendre derrière la porte même si tu continues à le faire, avec plus de lenteur mais avec le même amour. Pour cette raison et bien d’autres raisons, je ne peux que te correspondre avec le même amour, je ne peux que prendre soin de toi et t’offrir des derniers jours de vie dignes de toi car je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé.

Malgré la douleur que nous sommes en train de vivre, notre vie ensembles a largement valu la peine. Cela n’est qu’un dommage collatéral que nous tentons tous les deux de supporter de la meilleure manière mais tu sais quoi ? Si je pouvais remonter le temps, je revivrai cette aventure une et mille fois, je t’emmènerai avec moi une et mille fois car je ne regretterai jamais de t’avoir sauvé.