N’ayez pas peur, adoptez-le !

· 3 février 2018

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent adopter un chien mais ne savent pas comment faire ou ont peur. Cependant, les étapes sont très simples. Des chiens négligés, blessés et maltraités sont à la recherche d’une famille d’accueil pour s’occuper d’eux. Alors n’ayez pas peur, adoptez!

Parmi les premières étapes de l’adoption, il y a la visite au centre d’accueil. Les conditions requises pour pouvoir initier les formalités administratives sont généralement:

Etre majeur

Il faudra présenter une carte d’identité.

Fournir un justificatif de domicile

Le document doit démontrer que vous êtes propriétaire du domicile dans lequel va vivre votre animal de compagnie. Si vous êtes locataire, il faudra apporter la preuve que le propriétaire du logement autorise la garde d’animaux.

Le contrat d’adoption

Vous devrez signer un document certifiant que vous allez:

  • Prendre soin de l’animal et lui fournir assez d’espace, que vous allez lui accorder du temps, l’alimenter correctement, lui faire faire de l’exercice,…
  •  Lui administrer les soins vétérinaires nécessaires. Votre animal vous sera remis débarrassé de tous parasites et avec les vaccins à jour. Concernant les chiens, ils seront également pucés.
  • Vous n’utiliserez pas votre animal pour l’élevage ou la reproduction.
  •  Prévenez l’association pour n’importe quel changement important (perte de l’animal, mort,…).
  •  Si vous ne pouvez plus subvenir à ses besoins, ne paniquez pas et ne l’abandonnez pas, rendez-le simplement à l’association.

Les coûts

quatre chiots différents dans un panier

Ce type d’association ne reçoit pas d’allocations, seulement l’aide financière des individus souhaitant la supporter. Dans la plupart des cas, il s’agit donc de donations qui sont destinées à couvrir les soins vétérinaires de l’animal pendant son séjour dans l’association.

Parmi les paramètres fixés par les associations on retrouve:

  • L’association se réserve le droit de ne pas remettre l’animal au demandeur s’il n’a pas rempli les conditions préalables requises.
  • L’association se réserve le droit de demander la présentation ou l’adoption de l’animal dans le domicile où il est censé vivre par la suite afin de connaître son environnement futur.
  • Pendant la période d’accueil, l’association réalisera un suivi afin de s’assurer que l’animal s’adapte à sa nouvelle famille et que cette dernière remplisse bien sa part du contrat.
  • Dans le cas où l’association trouve un animal abandonné, elle se réserve un délai avant de le proposer à l’adoption afin de laisser le temps au propriétaire de réclamer son animal en cas de perte.

Si vous ne souhaitez pas adopter mais vous voulez tout de même apporter votre aide, n’ayez pas peur

Si vous ne souhaitez pas adopter, d’autres solutions existent. En voici quelques-unes:

  • Faire un don. Les contributions financières ou les donations d’objets et de jouets pour animaux sont une manière alternative pour apporter de l’aide aux centres d’accueil.
  • Parrainer. Vous pouvez devenir parrain ou marraine d’un animal et vous occupez de ses soins jusqu’à ce qu’il trouve une famille d’accueil.
  • Faire du bénévolat. Une autre option est de se porter volontaire dans une association protectrice des animaux et de participer à son projet solidaire: vous serez donc amenés à secourir les animaux, à informer le public, à créer des événements pour la défense des animaux, à effectuer le suivi des adoptions, à rassurer les candidats à l’adoption, etc.
  • Etre famille d’accueil. Pareillement, vous pouvez accueillir temporairement un animal qui a été abandonné jusqu’à ce qu’il se fasse adopter et trouve un nouveau foyer.

Quelques chiffres sur la situation en Espagne

Il existe actuellement 300 refuges et SPA pour les animaux abandonnésCela est dû au taux élevé d’abandons avec des motifs comme: le mariage, un divorce, l’apparition d’allergies subites, l’arrivée d’un enfant, un nouveau parquet dans la maison, un changement de travail, la gêne des aboiements, le manque de motivation pour nettoyer l’urine de l’animal, etc.

Aspects importants à prendre en compte lors d’une adoption

Lorsque vous adoptez un animal, non seulement vous lui offrez une nouvelle vie mais vous luttez également contre les usines à animaux de compagnie. Une majorité des animaux achetés en animalerie sont vendus par des éleveurs peu scrupuleux et souffrent généralement de maladies héréditaires. Ces maladies sont provoquées par l’endogamie, chose très fréquemment utilisée par les éleveurs pour préserver le pedigree.

Il est donc primordial que vous vous assuriez de la provenance de l’animal. Mias aussi votre capacité à l’accueillir dans votre maison, mais aussi à subvenir aux frais vétérinaires et d’accessoires. Vous devrez également prendre du temps pour s’occuper de lui. Vous devrez le promener, le laisser se défouler dans la maison ou le jardin, faire avec la gêne de trouver quelqu’un pour s’occuper de lui ou trouver un hôtel qui accepte les animaux lorsque vous partez en vacances.

Avant l’adoption, il est très important que l’animal soit totalement débarrassé de parasites, stérilisé, pucé, etc.

Les avantages

un tout petit chat errant dans la rue

Des milliers de chats et de chiens finissent dans des refuges sans être coupables de rien et sans comprendre ce qui leur arrive. Ils sont séparés des êtres qui leurs sont chers, bien qu’apparemment ce ne soit pas réciproque. Ensuite, ils se retrouvent entourés d’individus qu’ils ne connaissent pas, enfermés, confus, apeurés et déprimés.

Ainsi, adopter un animal déjà adulte permet de lui offrir une dernière chance. Vous permettrez à un animal d’éviter de finir enfermé pour le restant de ses jours.