Existe-t-il une garde partagée pour les animaux domestiques ?

· 28 avril 2019
Lors d'une séparation, il est possible d'opter pour la garde partagée de l'animal.

Qui garde le chien ? C’est une question que posent nos amis en plaisantant lorsqu’une relation se termine. Même si nous prenons cela comme une blague, la garde partagée des animaux existe. En outre, la séparation représente un problème très grave pour la santé émotionnelle de l’animal.

Les animaux souffrent également en cas de séparation ou de divorce de leurs propriétaires. Être habitué à être avec les deux personnes et en perdre une soudainement n’est pas agréable. C’est pour cela que la garde partagée pour les animaux de compagnie existe, surtout si les deux parties n’ont trouvé aucun accord à l’amiable.

La garde partagée des animaux

garde partagée des animaux

Bien que nous utilisions le terme garde partagée, celui-ci n’est pas réellement utilisé en tant que tel par la loi lorsqu’il fait référence à des animaux, il est uniquement réservé aux enfants.

Dans le cas des animaux, on parle de « jouissance temporaire de l’animal « . En réalité, c’est exactement la même chose : partager la garde de l’animal sur des jours préétablis par les deux parties afin de conclure d’un arrangement pour tous.

Comme dans le cas des enfants, il sera analysé s’il est raisonnable et bénéfique pour l’animal de se déplacer d’une maison à l’autre. Ou s’il vaut mieux le laisser dans un foyer permanent. Ceci est discuté plus en détail en particulier dans le cas des chats. Les félins ont beaucoup plus de difficulté à s’adapter aux changements. Les chiens sont plus faciles à cet égard.

Normalement, le juge donne toujours la garde en faveur de la partie qui garde la maison. Parmi les raisons de ce choix, il y a le fait que la personne qui quitte la résidence n’a pas forcément de place dans la maison de ses parents ou de ses amis. Et même si vous louez un appartement, vous pouvez ne pas être autorisé à avoir un animal de compagnie.

Garde partagée et enfants

Lorsque des enfants sont impliqués, la partie intéressée peut prendre le chien ou le chat lors de la prise en charge des enfants. Il est allégué que c’est un bien pour l’enfant qui devra en bénéficier également. Cependant, les lois ne sont pas très claires à ce sujet. Nous devons compter sur la bonne volonté du couple, qui aura beaucoup à faire avec la décision exécutée par un juge.

Il se peut que, en « partageant » un animal de compagnie, l’une des parties ne respecte pas l’hygiène ou la nourriture de l’animal. Il peut même subir des mauvais traitements, qu’ils soient physiques ou émotionnels. Des cas comme celui-ci peuvent être signalés et la personne « agresseur » pourrait cesser de voir l’animal à vie. Si des enfants sont impliqués, cela pourrait constituer un précédent suivi par les services sociaux pour éviter que cela ne se produise de la même manière avec les enfants.

Comment un divorce affecte un animal de compagnie

En cas de divorce, des changements interviennent non seulement pour le couple, mais également pour l’animal. Un déménagement entraîne un changement de domicile, de territoire, de visite chez soi… Egalement des nouveaux lieux de promenade, des nouvelles routines, horaires et une foule d’autres changements.

Selon le type d’animal de compagnie, ces changements peuvent plus ou moins bien se passer. Comme nous l’avons dit précédemment, les chats ont beaucoup plus de difficulté à s’adapter à ceux-ci. Il est important, qu’il y ait garde partagée ou non, d’observer l’humeur de notre animal. Afin que ses souffrances dues à la difficulté d’adaptation ne conduisent pas à une dépression ou à une situation encore pire.

Le vétérinaire, un allié dans ces moments

garde partagée des animaux

 

Les visites de routine chez le vétérinaire à ce moment-là deviennent essentielles pour notre animal de compagnie. Il peut facilement déterminer s’il a des problèmes de comportement, s’il ressent de la tristesse, s’il déprime ou si toute autre anomalie met sa santé en danger.

Manque d’appétit, perte d’équilibre ou sommeil excessif seront des signes que quelque chose ne va pas bien.

Peu importe ce qui se passe entre les membres d’un couple, ils doivent veiller au bien être de leur animal de compagnie. Cela est autant valable que pour leurs enfants. Il faut savoir qu’il peut parfois y avoir des dégâts irréversibles. Rappelez-vous que lorsque vous avez adopté votre animal de compagnie, vous vous êtes promis de veiller à son bien, à sa santé et à sa sécurité. Ne l’oubliez pas maintenant, à cause de quelque chose dont il n’est pas responsable.