Conseils pour s’occuper d’un chardonneret

· 14 mars 2018

Le chardonneret, dont le nom scientifique est Carduelis carduelis, est un oiseau joyeux qui ravira tout le monde à la maison. Il est surtout connu pour ses plumes de couleurs vives et son chant agréable, mais aussi pour son tempérament nerveux et sa sensibilité. En raison de sa manière d’être et de sa constitution physique, il nécessite des soins particuliers. Prenez donc notes de ces conseils pour vous occuper de votre chardonneret car ils vous seront utiles.

Vous devez savoir en détail comment vous occuper de votre chardonneret pour le rendre heureux et en bonne santé.

Le foyer du chardonneret

Les chardonnerets ont besoin de voler et donc de beaucoup d’espace. Vous devez donc les placer dans une cage de minimum 50 centimètres de hauteur. Celle-ci doit être équipée de perchoirs afin que l’oiseau puisse se poser après avoir volé. De cette façon, il pourra entrainer ses pattes et ses ailes. De plus, il éprouvera une sensation de liberté indispensable à son bien-être.

La cage doit se situer dans un endroit ventilé. Mais elle ne doit pas être exposée directement aux rayons du soleil. L’endroit doit également être à l’abri des courants d’air et des vapeurs chaudes. Évitez donc la cuisine et la salle de bain.

La cage du chardonneret doit également être hors de portée de certains animaux tels que des rats ou d’autres rongeurs qui peuvent tenter de tuer l’animal. Vous devez aussi faire en sorte que votre chardonneret évite tout contact avec des oiseaux sauvages. Ces derniers ne peuvent pas nuire au chardonneret. Néanmoins, ils peuvent lui transmettre des maladies ou des parasites.

L’alimentation adaptée au chardonneret

Les chardonnerets sont granivores. Leur bec et leur système digestif sont conçus pour la consommation de graines. Ces dernières doivent être de différentes sortes. En effet, le régime alimentaire du chardonneret doit être varié afin de répondre à ses besoins nutritionnels.

L’alimentation du chardonneret dépend de l’âge de l’oiseau. Elle dépend également de l’environnement dans lequel il vit et de la période de l’année.

Voici quelques graines que le chardonneret peut consommer : alpiste, pavot, avoine, chènevis, colza, graines de laitue noire ou blanche, lin et sésame. Il peut également consommer certaines fruits comme l’abricot, la prune, la figue, la fraise, la pomme, l’orange, la poire, la banane et la pastèque.

chardonneret sur une mangeoire

Des fruits et des légumes pour prendre soin de votre chardonneret

Votre oiseau peut aussi se nourrir de légumes comme la tomate, la laitue, le brocoli, la carotte, les épinards et le concombre.

Toutefois, vous devez veiller à bien nettoyer tous les fruits et les légumes avant de les donner à votre chardonneret. En effet, vous devez vous assurer que ceux-ci n’ont pas été en contact avec des pesticides qui peuvent nuire à la santé de l’oiseau. Afin d’éliminer tout résidu, faites tremper les légumes dans de l’eau avec du bicarbonate de soude pendant quelques heures avant de les rincer à nouveau.

Vous devez également changer les aliments frais plusieurs fois par jour. Vous éviterez ainsi que votre oiseau ne les consomme en état de décomposition.

Durant certaines étapes de sa vie, comme celle de la mue, le chardonneret peut avoir besoin d’un complément vitaminique. Ce complément doit être riche en protéines pour contribuer à la régénération des plumes de l’animal. Dans ce cas, vous pouvez ajouter à son régime alimentaire des germes de blé, du soja ou de la levure.

Il existe d’autres recommandations relatives à la température. Par exemple, si le chardonneret vit dans un environnement froid, il est recommandé d’augmenter son apport calorifique avec des graines oléagineuses comme les graines de tournesol ou de lin.

L’hygiène

L’hygiène est particulièrement importante pour prendre soin de votre chardonneret. Il s’agit de réduire les risques de maladies et d’infections qui peuvent nuire à sa santé. Voici quelques étapes à suivre :

  • Nettoyez quotidiennement les déjections du fond de la cage.
  • Changez l’eau ou placez un appareil conçu pour conserver sa qualité plus longtemps.
  • Enlevez chaque jour les restes de graines vides de la mangeoire.
  • Évitez que les graines de l’oiseau ne tombent dans le fond de la cage afin d’empêcher qu’elles n’entrent en contact avec des déjections.
  • Nettoyez la cage et les perchoirs de manière approfondie une fois par semaine.

Les chardonnerets demandent aussi une mesure d’hygiène bien spécifique. De fait, vous devez les vermifuger plusieurs fois par an selon les recommandations de votre vétérinaire. Il est également important de choisir un vermifuge adapté à son âge, à sa taille et sa condition physique. Les animaleries proposent différents produits en poudre, en spray et en crème.

La température ambiante

Il s’agit d’un des conseils les plus difficiles à suivre. Les éleveurs ne peuvent pas contrôler les saisons. Néanmoins, ils doivent faire tout leur possible pour contrôler la température ambiante. Les changements brusques de température affectent le système immunitaire de ces oiseaux. Ces variations favorisent alors le développement de maladies. Plus précisément, les températures élevées peuvent affecter ces animaux.