Comment prendre soin d’un chaton ?

· 8 novembre 2018
En plus de prêter une attention toute particulière à son alimentation, il est également essentiel de rester attentif à son hygiène et d'éviter qu'il ne prenne froid. Vous devez le maintenir dans un endroit sous-contrôle et donc fermer les fenêtres et les portes des différentes pièces de la maison pour éviter tout problème.

Vous avez peut-être trouvé un chaton dans la rue sans sa maman, ou bien vous venez peut-être d’en adopter un, et celui-ci a cessé d’être allaité. Dans cet article, nous vous expliquerons comment prendre soin d’un chaton afin que vous puissiez lui offrir tout ce dont il a besoin.

Conseils pour prendre soin d’un chaton orphelin

Le fait de s’occuper d’un chaton de moins de trois semaines constitue un véritable défi car l’animal a besoin de nombreux types de soins. Mais grâce à votre dévouement et à beaucoup d’amour et de douceur, il pourra survivre même sans sa mère à ses côtés.

1. Maintenez sa température corporelle

Lorsque les chatons naissent, ils passent toute leurs journées près du ventre de leur mère. En plus de leur permettre de se nourrir, cette proximité leur apporte de la chaleur. C’est pourquoi vous devrez lui offrir tout ce dont il a besoin pour que sa température corporelle ne diminue pas. Vous devez être particulièrement vigilent la nuit car les chatons ne sont pas encore capables de réguler leur chaleur corporelle.

Vous pouvez l’envelopper dans une couverture ou utiliser un coussin thermique. Si vous avez d’autres animaux domestiques à la maison, vous pouvez même les « utiliser » comme baby-sitters pour qu’ils apportent de la chaleur (et de l’affection) au chaton. En revanche, si le chaton ne cesse de pleurer ou s’il tremble et qu’il a les coussinets froids, prenez-le dans vos bras.

chaton sevré sur un tapis

2. Ne lui donnez pas de lait « ordinaire »

Les personnes qui trouvent un chaton commentent souvent l’erreur de chauffer du lait du réfrigérateur et de le donner au chaton. Cependant, ce lait n’est pas bon pour sa santé car il ne contient pas les nutriments nécessaires. De plus, il peut provoquer des problèmes digestifs tels que des diarrhées ou des vomissements.

Dans les animaleries, vous trouverez du lait en poudre qui sert à remplacer le lait maternel. Si vous n’en trouvez pas, donnez-lui de l’eau tiède à la seringue. Vous devrez ensuite lui donner le lait au biberon en faisant en sorte que le liquide ait une température de 37°C. Gardez à l’esprit que vous devez le nourrir toutes les trois heures!

3. Apprenez-lui à faire ses besoins

L’une des principales tâches que vous devez accomplir pour vous occuper d’un chaton, est celle de lui apprendre à faire ses besoins. La mère du chaton se chargerait de le stimuler en lui léchant le ventre et les parties voisines. Dans votre cas, il vous suffit d’humidifier un bout de coton avec de l’eau chaude et de l’utiliser pour frotter ses parties génitales et son anus.

Vous devrez aussi le toiletter, comme le ferait la mère du chaton, à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau tiède. Passez le chiffon sur son pelage avec beaucoup de précautions et séchez-le bien pour qu’il ne tombe pas malade.

Conseils pour prendre soin d’un chat sevré

Lorsqu’ils atteignent l’âge de quatre semaines, les chatons cessent de se nourrir du lait maternel. Ils ont alors les yeux bien ouverts et ils savent faire leurs besoins. Cependant, ils ont encore beaucoup de choses à apprendre. Si vous avez adopté un chaton déjà sevré, suivez les étapes suivantes :

1. Donnez-lui de la nourriture spécifique

Les animaleries vendent des croquettes spécialement conçues pour les chatons. Celles-ci sont plus tendres que les croquettes pour chats adultes et elles contiennent d’autres types de nutriments et d’ingrédients. Elles sont également de plus petite taille afin d’être adaptées à la gueule des chatons.

Armez-vous de patience et donnez-lui à manger petit à petit. Au début, le chaton ne saura pas qu’il s’agit de nourriture et qu’il doit la mâcher. Vous devrez peut-être même placer directement quelques croquettes dans sa gueule. L’animal s’y habituera ensuite de lui-même.

2. Emmenez-le chez le vétérinaire

Peu importe que vous ayez adopté le chaton dans un refuge, qu’il soit le petit de la chatte d’une de vos connaissances ou que vous l’ayez trouvé dans le rue. Tous les chats ont besoin d’aller chez le vétérinaire lorsqu’ils sont petits.

chaton noir et blanc

Le vétérinaire se chargera d’examiner l’animal, de lui administrer tous les vaccins nécessaires et de vous donner quelques conseils pour vous occuper de lui et le nourrir. De cette façon, le chaton ne tombera pas malade et vivra de nombreuses années. Vous pouvez aussi profiter de cette visite pour savoir si le chaton appartient à une certaine race (siamois, persan, etc) et s’il a besoin de soins spécifiques.

3. Prévenez les accidents domestiques

Si vous n’avez jamais eu d’animal domestique, et encore moins de chat, votre maison n’est peut-être adaptée à la présence d’un animal. Mais ne vous inquiétez pas. Vous pouvez y remédier en procédant à quelques changements.

Tout d’abord, ne laissez aucune fenêtre ouverte afin d’empêcher le chaton d’accéder librement à d’éventuels balcons ou terrasses. Surveillez les endroits dans lesquels le chaton se rend jusqu’à ce que ce dernier s’habitue à se promener seul.

Il est également essentiel de ne pas laisser de fils électriques, d’objets de petite taille (comme des stylos), de médicaments ou de produits de nettoyage à la portée du chaton. Les chats sont très habiles et sont capables d’ouvrir des portes ou des tiroirs, alors ne leur faites pas confiance.

Fermez également le couvercle de la poubelle et l’abattant des toilettes. Ne laissez pas ouverte la porte de la chambre, de la salle de bain ou de la pièce dans laquelle vous ne voulez pas que le chaton entre. Faites aussi attention aux plantes car certaines d’entre elles peuvent être toxiques pour les chats.

Il n’est, certes, pas toujours simple de prendre soin d’un chaton, mais cette tâche n’est pas impossible. Il vous suffit d’apporter au chaton ce dont il a besoin et d’éviter qu’il ne se blesse ou qu’il ne casse tout dans la maison.