Ce qu’il faut savoir sur l’élevage d’escargots chez soi

· 16 octobre 2018
La base est d'imiter, dans la mesure du possible, l'habitat naturel des escargots. Ils vivront ainsi plus longtemps et se reproduiront plus facilement.

Que ce soit parce que vous les aimez, pour les manger ou les vendre, vous devez connaître les passages obligés de l’élevage d’escargots chez soi. Les escargots sont devenus un commerce rentable, notamment parce que les cuisiniers les considèrent comme un mets exquis.

Information sur les escargots

Les escargots ont toujours fait partie de notre culture, non seulement comme aliment mais également dans la représentation de dieux, mouvements artistiques, traditions et même en médecine.

Il s’agit d’un mollusque gastéropode, c’est-à-dire au corps couvert d’une carapace dure qui lui sert de protection. Même s’ils n’ont pas de pattes, la partie du corps qu’ils traînent pour se déplacer porte le nom de pied.

Sa tête comprend deux tentacules qui sont responsables du sens du toucher, tandis que deux autres plus petits sont liés à l’odorat. Beaucoup pensent, à tort, que ces « antennes » ont un rapport avec la vue.

Ils se déplacent au moyen de contractions et d’à-coups tandis que leur corps produit une substance dénommée mucus. Celle-ci humidifie leur corps afin de favoriser leur mouvement sans frictions.

Certains adorent cet animal, alors que d’autres ne peuvent même pas le regarder. Si vous faites partie de ceux qui veulent tout savoir sur l’élevage d’escargots chez soi, nous allons tout vous expliquer.

L’élevage d’escargots chez soi

Trouvez un espace adapté

L’idéal pour élever des escargots reste un terrarium d’une taille suffisante pour que vos escargots puissent bouger de façon fluide. Les plus conseillés pour l’élevage d’escargots sont ceux en verre, avec un couvercle grillagé qui devra rester fermé pour des raisons évidentes.

élevage d'escargots

Mettez de la terre dans l’aquarium

Le terrarium ou aquarium que vous aurez choisi pour l’élevage d’escargots devra être recouvert de terre de jardin. Les escargots pourront alors s’y traîner et déféquer sans problème.

Cette étape vise à imiter à la perfection l’habitat naturel de ces animaux. En effet, gardez en tête que plus cet environnement est agréable et ressemble à ce dont ils ont besoin naturellement, plus longtemps ils vivront et plus leur reproduction sera facile.

N’oubliez pas les roches

Dans le terrarium, vous devrez installer des roches. En effet, ces animaux ont besoin de grimper dessus. De plus, ils ont besoin du calcium que certaines d’entre elles apportent pour un bon fonctionnement de leur organisme.

Choisissez les escargots adaptés

La première chose à savoir, c’est que tous ne sont pas comestibles. Il s’agit d’une information à connaître si vous souhaitez élever des escargots chez vous afin de les revendre comme aliment. Qui plus est, les escargots sont hermaphrodites. Par conséquent, vous n’aurez pas à opérer de sélection entre mâles et femelles puisqu’il n’y en a pas.

Malgré tout, ils auront besoin de s’accoupler pour se reproduire et perpétuer leur espèce. Il suffira de les laisser ensemble dans le terrarium, ils se chargeront de trouver avec qui se reproduire.

Conservez l’humidité

Les escargots ont besoin de taux d’humidité élevés. En effet, ils leur permettent non seulement de survivre, mais aussi de produire le mucus. De fait, l’humidité du terrarium devrait être à 100%. Vous pourrez y parvenir en arrosant régulièrement la terre.

De plus, la température du terrarium devra avoisiner les 20°C. Vous pourrez les atteindre en installant le terrarium près d’une fenêtre où pourront percer les rayons du soleil, ou bien avec un thermostat.

élevage d'escargots

Les escargots sont herbivores et se nourrissent de n’importe quel type de plante, notamment les aromatiques comme le thym, le basilic ou le romarin. Vous n’aurez pas besoin de les installer à un endroit donné, simplement sur la terre. En revanche, il faudra les retirer dès que vous les verrez faner. En effet, ils ne les mangeront plus et cela pourrait causer une odeur plutôt désagréable.