Les ânes : caractéristiques, comportement et conditions de vie

· 14 mars 2018

Il y a des ânes dans presque toutes les régions du monde et ils sont en général utilisés comme des animaux de transport ou pour tirer des chargements. En revanche, sous ces cousins adorés du cheval, se cachent des animaux extrêmement doux et intelligents. Découvrez-en plus sur les ânes.

Les caractéristiques physiques de l’âne

Les ânes appartiennent à la famille des équidés, c’est-à-dire qu’ils sont étroitement ressemblants aux chevaux ou aux rhinocéros.

En revanche, ils sont de taille plus petite que leurs cousins. En effet, un âne adulte mesure en général entre 90 et 140 centimètres de haut, bien qu’il y ait certaines races généralement plus hautes. On peut par exemple citer l’âne catalan, qui dépasse les 160 cm de haut et qui pèse environ 250 kilos. Les ânes vivent en général entre 15 et 20 ans mais certains ont été recensés comme ayant vécu environ 40 ans.

Les ânes sont de couleurs variées parmi les différentes tonalités de gris, en partant du blanc pur et jusqu’au noir absolu. Il y a aussi des variantes de couleur marron mais l’âne le plus commun est mélangé entre ces différentes couleurs.

un âne vue de près baisse les oreilles en arrière

Les ânes ont une crinière courte et fine et de très grandes oreilles si on les compare à leur corps. Ils peuvent les bouger dans différentes directions et s’en servent pour se rafraîchir.

Les caractéristiques ethnologiques de l’âne

L’âne actuel est le descendant des ânes sauvages qui vivaient en Afrique. Il a été domestiqué depuis environ 6000 ans quand les humains ont commencé à avoir besoin d’animaux qui tirent les chargements. Ce sont des animaux solides et résistants, capables de survivre dans des environnements très chauds et avec peu d’eau, comme dans le désert. En revanche, il leur est difficile de bien vivre dans des climats froids.

Les ânes sont des animaux herbivores mais ils apprécient plus d’aliments que la plupart des herbivores. En revanche, ils préfèrent l’herbe et le foin face aux arbustes boisés. Il adorent les orties et ont besoin de moins de nourriture que d’autres animaux de la même taille.

Ils savent profiter de l’eau contenue dans les plantes qu’ils mangent et c’est pour cela qu’ils ne boivent pas beaucoup et qu’ils peuvent se permettre de ne pas boire s’ils considèrent que la source d’eau n’est sans doute pas très propre.

Le comportement de l’âne

Les ânes sont extrêmement dociles et obéissants. Aujourd’hui, ils sont presque tous utilisés comme des animaux qui servent à tirer ou à transporter un chargement et ils font ça très bien. En revanche, il est fréquent que les conditions de travail soient difficiles ou qu’ils n’aient pas la possibilité de se reposer. Ce sont des animaux solides qui supportent des conditions de vie et de travail qui seraient impossibles à supporter pour d’autres types d’animaux.

Les préjugés autour des ânes ont transformé son nom en une insulte ou du moins en une expression dégradante. En réalité, ce sont des animaux très intelligents et malins. Leurs mouvements sont lents et ils ne sont jamais pressés mais quand il en ont l’opportunité, ils démontrent une réelle motivation et sont capables de résoudre des problèmes particulièrement complexes.

De plus, ils sont pourvus d’une grande mémoire qui leur permet de se souvenir des lieux et des itinéraires qu’ils ont suivi il y a un certain temps.

Il est difficile d’énerver un âne mais, bien entendu, il peut être amené à se défendre s’il est contrarié. Celui-ci donnera alors un coup très fort avec ses pattes arrières. Il y a des cas d’animaux qui ne peuvent pas attaquer avec les pattes arrières et qui donc sont amenés à mordre. En revanche, ce sont des animaux calmes et dociles, qui n’attaquent pas ni ne morde sans une bonne raison.

Les ânes ont aussi la réputation d’être têtus. C’est vrai ! Quand un animal ne veut pas faire quelque chose, il est difficile de l’en convaincre. C’est dû au fait que ce sont des animaux prudents et qu’ils peuvent sentir le danger quand on leur donne un ordre.

Les conditions de vie de l’âne

Il y a des ânes partout dans le monde. Les premiers qui ont été domestiqués vivaient en Afrique du Nord mais leur caractère et leur force extraordinaire les ont emmenés tout autour de la planète et spécifiquement dans des pays chauds.

Il est possible de trouver des ânes dans le sud et dans l’ouest de l’Europe, presque partout en Asie et répartis un peu dans toute l’Afrique. On en trouve également beaucoup en Amérique du Sud. La moitié des ânes de la planète vivent en Asie. Ils sont répartis entre la Chine, l’Afghanistan et l’Inde. En Amérique, les pays où il y a le plus d’ânes sont le Mexique et la Colombie. En Europe, l’Espagne comprend une bonne partie de la population de cet animal, concentrés au Sud, en Andalousie. Cependant, ceux-ci disparaissent rapidement.

un âne dans un pré

Il se dit beaucoup que les ânes sauvages n’existent plus. Ceux qui vivent en liberté sont en fait des descendants des ânes domestiques abandonnés ou échappés, qui au final se sont habitués à vivre sans les humains.

Sauver l’espèce

En Europe et surtout en Espagne, la population d’ânes diminue fortement et pourrait même disparaître. Les quatre races majoritairement présentes en Espagne sont en danger. A cela s’ajoute une maltraitance importante et un haut taux d’abandon. En effet, vous avez surement déjà lu des articles sur des programmes de sauvetage d’ânes. Pour cela, des refuges spécifiquement créés ont vu le jour. Ces organisations secourent et prennent soin des ânes qui ont eu une vie difficile. Ensuite, ils aident à les replacer dans des maisons où leurs futurs sera meilleur.

Les ânes sont des animaux exceptionnels, résistants et très intelligents. Ils se sont répandus partout sur Terre grâce à leur force et à leur docilité. Ils sont aussi à l’origine de nombreux dictons et de nombreuses histoires dans la culture populaire.