Allergies aux animaux de compagnie – Comment réduire les symptômes ?

· 25 mars 2018

Les animaux domestiques peuvent être nos meilleurs amis. Cependant, si vous avez d’allergies ou d’asthme, ils peuvent devenir vos pires ennemis. Les animaux perdent une sorte de pellicule contenant une combinaison de cellules mortes de peau et de poils (ou de plumes dans le cas des oiseaux), pouvant déclencher des crises d’asthme et des réactions allergiques chez les personnes sensibles. Nous vous invitons à lire cet article afin d’apprendre comment vous pouvez réduire de manière significative les risques d’allergies aux animaux de compagnie chez vous.

Il existe des recommandations indiquant qu’il est préférable que les personnes souffrant d’allergies ou d’asthme évitent d’avoir des animaux domestiques. En particulier des chats ou des chiens à pelage laineux.

Les animaux à sang froid tels que les poissons ou les reptiles ne produisent généralement pas d’allergies.

Si votre médecin vous dit que vous ou un membre de votre famille avez des allergies ou de l’asthme qui peuvent être aggravés par la présence de votre animal de compagnie, il est peut être temps de trouver un nouveau foyer pour votre compagnon. Cependant, il existe aussi différentes façons de réduire ces risques.

Minimiser le contact

Un enfant et un chat blanc et roux

Vous pouvez réduire la quantité de pellicules que votre animal répand dans la maison. Laissez-le le plus longtemps possible à l’extérieur. Si vous ne disposez pas de cette possibilité, tâcher de l’empêcher d’entrer dans les pièces où dorment les personnes souffrant d’allergies.

Les enfants allergiques ou asthmatiques doivent éviter de caresser les animaux. S’ils entrent en contact avec eux, ils doivent immédiatement se laver les mains soigneusement. Il est conseillé d’avoir des animaux domestiques dans les pièces avec des planchers en bois ou en carrelage. En effet, ce type de matériau retiens moins de poussière et de poils que les moquettes, et ils sont plus faciles à nettoyer.

Gardez votre animal loin des fauteuils

Garder les animaux loin des tapis, des meubles rembourrés et des lits réduit considérablement l’exposition aux squames animales. L’utilisation d’une literie anti-allergène aidera également à garder les lits propres. Et cela, même si de la poussière se faufile dans la chambre. Elle permet également de limiter la présence des animaux et de les renvoyer vers des zones non rembourrées et plus adaptées à les recevoir.

De plus, il est recommandé de laver et d’aspirer fréquemment les textiles en contact avec votre animal de compagnie. Notamment les moquettes et tapis, le couchage de votre animal, les oreillers, les coussins, la literie et même les vêtements.

Ayez une hygiène domestique irréprochable

Passer l’aspirateur aussi souvent que possible réduit de manière significative les squames animales. Et cela en plus de la poussière et d’autres allergènes potentiels. Cependant, il est vrai que passer l’aspirateur sur une moquette permet difficilement de la nettoyer en profondeur. Cela peut aussi entraîner le détachement de petites particules allergènes.

Les aspirateurs avec des filtres à particules d’air à haute efficacité peuvent alors se montrer très utiles. Mais gardez à l’esprit qu’il veut mieux faire le ménage lorsque les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies ne sont pas dans les parages. Dans tous les cas, il est préférable de changer vos moquettes pour des planchers en bois ou des carrelage.

Fermez les ouvertures d’air

Si vous utilisez un système de climatisation, la fermeture des bouches d’aérations permet de réduire la quantité de pellicules animales qui circulent dans la maison. S’il vous est impossible de fermer toutes les ouvertures, tâchez de le faire au moins dans les pièces les plus fréquentées par les personnes souffrant d’asthme et d’allergies, particulièrement dans leur chambre.

Lavez votre animal de compagnie

un enfant à quatre pattes avec un Yorkshire

Des recherches récentes ont montré que des bains fréquents réduisent les allergènes présents dans les pellicules rejetées par les animaux de compagnie. Laver votre compagnon avec un shampooing anti-allergène permet de réduire ces agents jusqu’à 85%. En revanche, ces derniers refont surface après trois jours. C’est pourquoi il est donc recommandé de laver les animaux domestiques deux fois par semaine.

Nettoyez bien sa cage et/ou sa litière

Les oiseaux, hamsters, cochons d’Inde, lapins et autres animaux de compagnie qui sont habituellement confinés dans des cages ne causent pas autant de problème concernant les allergies. En revanche les pellicules ou l’urine accumulées dans leur cage peuvent avoir des conséquences négatives sur l’environnement de votre maison. C’est pourquoi vous devez laver leur cage ou boite au moins une fois par semaine. Si possible, gardez-les à l’extérieur. De la même manière, les litières ou bacs à sable doivent être nettoyés fréquemment.

Choisissez les outils de nettoyage appropriés

Que ce soit avec des balais, serpillères, aspirateurs ou plumeaux, vous devrez choisir les accessoires les plus adaptés qui vous aiderons à garder votre maison propre et sans allergènes. Soyez également attentifs aux produits que vous appliquez pour diminuer ces agents.