6 choses à savoir au sujet des petits chiens

· 19 mars 2018

Toujours plus de familles, couples ou personnes seules qui décident d’avoir un petit chien. Ce qui est dû au fait que les personnes qui vivent dans un appartement n’ont pas énormément d’espace. Les races « mini » sont les plus populaires dans le monde aujourd’hui. Si vous souhaitez adopter un nouvel ami canin de taille XS, lisez cet article !

Vivre avec un petit chien

un jack russel saute dans un pré

Pourquoi ne voyez-vous presque plus de chiens de grande taille se promener avec leurs maîtres ? Ils sont peut-être tous à la campagne car il est devenu presque étrange d’en voir en ville. Les petits chiens qui pèsent entre 3 et 10 kilos sont ceux choisis par les habitants des métropoles. Pourquoi cela ? Car ils n’ont pas besoin d’autant d’espace dans la maison que les gros chiens.

Avant d’adopter un chien (peu importe sa taille), il est important d’avoir en tête quelques questions. Par exemple, les dimensions de votre logement, si vous avez déjà des animaux de compagnie ou si vous avez des enfants en bas-âge. Vous devez aussi prendre en compte vos activités et le temps que vous pouvez dédier à votre animal.

Parmi les avantages à choisir un chien de petite race, on trouve :

  • la facilité pour les transporter
  • l’adaptation à de petits espaces
  • un coût plus bas pour ce qui est de l’alimentation et des objets personnels (par exemple son panier)

Pour ce qui est des inconvénients des petits chiens, il y a :

  • leur vulnérabilité
  • la difficulté à les dresser
  • les prix d’adoption plus élevés
  • l’hyperactivité
  • le bruit (aboiements)

Les races de petits chiens les plus populaires sont le Poméranie, le Chihuahua, le Boston Terrier, le Parson Russell Terrier, le Bichon Maltais, le Shih Tzu, le Bichon Frisé, le Teckel, le Pékinois, le Carlin, le Caniche Toy, le Bulldog Français, le Yorkshire, la Souris de Prague et le Scottish Terrier.

Les attentions particulières qu’il faut avoir avec les petits chiens

Parmi les choses que vous devez savoir sur les petites races, prêtez attention aux points suivants :

1 – Les changements de température

Ces chiens sont souvent assez faibles et vulnérables face aux changements abrupts de température du fait de la mince couche de graisse qu’ils ont sous leur peau et bien entendu à cause de leur taille et leur poids réduit. Les petites races sont aussi plus propices à souffrir d’hypothermie. En hiver, faites attention à ce qu’ils n’attrapent pas froidet il peut même vous être conseillé de les couvrir à l’intérieur de la maison.

2 – Couper leurs griffes

Avec le toilettage, le brossage et le nettoyage des yeux et des oreilles, couper les griffes est fondamental dans la vie d’un chien, surtout s’il est de taille réduite. Beaucoup d’entre elles ne sont en fait pas en contact avec la nature et ils ne peuvent donc pas tailler ces griffes (sauf s’ils se grattent contre les tapis ou les moquettes de chez vous). Des griffes trop longues le gêneront pour marcher et il pourrait même se blesser.

3 – L’alimentation et les calories

Bien qu’il soit vrai que les petits chiens mangeant moins que les grands, il est aussi vrai qu’ils ont besoin de plus de calories et d’apports moins espacés. Cela se doit au fait que les petites races ont un métabolisme qui les fait dépenser leur énergie plus rapidement. Choisissez de la nourriture spécialement créée pour sa taille et ses caractéristiques (par exemple prenez aussi en compte la longueur de ses dents).

4 – La dentition

Les « mini » chiens souffrent en général de plus de problèmes dentaires que les animaux de plus grande taille.
La bouche des petites races (surtout le carlin ou le pékinois) est plus délicate.
Ses dents se détériorent plus rapidement. Son brossage est fondamental pour garder une hygiène buccale adéquate.
Même chose pour le contrôle vétérinaire annuel et l’alimentation avec de la nourriture adaptée.

5 – Le cœur du chien

un chihuahua dans l'herbe

60% des chiens de petite race souffrent de problèmes cardiaques (surtout des pathologies liées aux valves du cœur).
A partir de 10 ans, cet organe commence à se fragiliser et ne pompe plus la quantité suffisante de sang.
S’il ralentit trop ou se fatigue pendant les activités quotidiennes, il est important d’emmener votre chien chez le vétérinaire pour qu’ils réalise les examens liés à ce problème.

6 – Les aboiements et les activités

Les propriétaires de petits chiens sont tous d’accords pour dire que ce sont des animaux assez actifs et bruyants.
Certains disent même que ce sont des races « lunatiques » et insupportables. En revanche, tout dépend de l’entraînement et de l’éducation que le chien a reçu depuis tout petit. Dans le cas où vous ne seriez pas beaucoup chez vous, nous vous conseillons de créer une certaine ambiance.
Dans la maison, l’animal ne soit pas se sentir seul. S’il l’est, il va déranger les voisins en aboyant de manière régulière.