5 races de chiens molosses

· 19 novembre 2018
Ces chiens appartiennent à un groupe qui totalisent 50 races. Ils se distinguent par leur apparence forte et musclée et sont employés comme gardiens.

Avec un corps robuste et musclé, les races de chiens molosses se caractérisent également par des mâchoires fortes et des museaux courts. Ils sont utilisés comme défenseurs et gardiens, et il en existe de toutes les tailles. Nous vous en dirons davantage dans cet article.

Combien de races de chiens molosses existe-t-il ?

Selon la Fédération Cynologique Internationale (FCI), les races de chiens molosses appartiennent au groupe 2 et sont divisées en deux sections : type bulldog ou type montagne. Ils totalisent près de 50 races entre les deux. Nous nous intéresserons aux suivantes :

1. Le bouledogue

Cette race est originaire du Royaume-Uni. Il s’agit même de l’un des symboles de l’Angleterre. Elle fut mentionnée pour la première fois lors de l’année 1500. Son nom dérive de sa première utilisation : contrôler le bétail sauvage. Il a plus tard été utilisé pour lutter contre les taureaux. Cette pratique a heureusement été interdite en 1835.

En ce qui concerne ses caractéristiques physiques, le bouledogue –  photo qui illustre le présent article – est un chien robuste, avec une grosse tête, un visage plissé, un museau court, une queue frisée – qui dans certains cas est coupée – et un pelage lisse. Il peut être beige, blanc, tigré et rougeâtre. Les mâles pèsent environ 22 kilos.

2. Le mastiff Napolitain

Il s’agit de l’une des races les plus connues des chiens molosses en raison de sa grande taille. Il descendent des chiens romains utilisés dans les combats de cirque. Le mot « mastiff », qui signifie « solide », vient du latin. Il s’agit de l’une de ses principales qualités.

chiens molosses : le mastiff napolitain

Le mastiff napolitain n’est pas agressif malgré son apparence dangereuse en raison de sa taille imposante (75 centimètres de hauteur et jusqu’à 90 kilos). Il protège très bien sa famille et ses biens, il surveille en permanence. Il s’agit d’un excellent animal de compagnie pour les grands espaces. Cette race de chiens molosses mange un kilo de viande par jour !

3. Le carlin

Également appelé «pug». Il s’agit d’une race de chiens molosses originaire de Chine, bien qu’elle soit devenue «célèbre» au Royaume-Uni. Le carlin est l’un des chiens les plus populaires au monde, de petite taille et qui s’adapte à la vie en ville ou ailleurs.

Comme beaucoup de molossoïdes, le Carlin souffre du syndrome brachio-céphalique dû à son museau court. Il est par ailleurs très important de bien nettoyer les plis qui se forment sur son visage pour éviter les problèmes fongiques. Le carlin peut développer de l’obésité s’il mange trop.

4. Le dogue de Bordeaux

Il s’agit de l’une des plus grandes races de chiens molosses. Elle appartient à la famille des dogue et s’établie en France en tant que gardien des maisons et des champs. Il s’agit de l’une des races les plus anciennes de ce pays. Le dogue de Bordeaux a un caractère ferme et décidé (bien qu’affectueux et patient également), et possède une force et une puissance énormes.

chiens molosses : le dogue de bordeaux

Le dogue de Bordeaux a une grosse tête, un museau aplati, des plis bien marqués et des dents fortes. Le pelage est court et fin, de couleurs acajou ou fauve.

5. Le bouledogue français

La dernière des races de chiens molosses de cette liste est ce sympathique chien, de petite taille et originaire de France, mais davantage connu en Angleterre après la révolution industrielle. Malgré sa hauteur – 30 centimètres – le bouledogue français répond aux exigences d’un molossoïde : corps musclé, compact et fort, tête large et lèvres tombantes. Il possède par ailleurs des oreilles pointues et grandes.

Le bouledogue français possède un caractère sociable, enjoué, affable, amical, patient et protecteur envers les enfants (surtout des filles). Bien que petit, il est un excellent protecteur de la maison et de ses propriétaires, toujours attentif à tous les bruits étranges.

Il ne s’agit évidemment pas des seuls chiens molosses qui existent, mais ce sont les plus « célèbres ». Les autres représentants de ce groupe sont notamment le Dogue Allemand, le Bullmastiff, le Boxer, le Rottweiller, le Boston Terrier et le Bull Terrier anglais.