Savez-vous ce qu’est l’ailurophilie ?

21 août 2019
Découvrez ici de quoi il s'agit !

Etymologiquement, l’ailurophilie consiste en l’amour irraisonné des chats. Le terme vient du grec ailuros, qui signifie chat, et philos, qui se traduit par amour. Ce mot serait le contraire de l’ailurophobie, qui est la peur ou la répulsion envers les chats ou d’autres félins.

L’ailurophilie, c’est l’amour des chats

L'ailurophilie, ou l'amour des chats

Ce sentiment d’affection pour les chat s’accompagne d’admiration, de fascination et de plaisir que l’on ressent à s’occuper d’eux et profiter de leur compagnie. Quant à sa durée, l’ailurophilie est durable et ne disparaît pas avec le temps.

Il existe des sensations similaires à l’ailurophilie, comme le syndrome de Noé, une pathologie qui amène la personne à vouloir accumuler toutes sortes d’animaux de compagnie. La conséquence de ce syndrome est qu’on atteint un point où il devient impossible de bien prendre soin des animaux.

Les niveaux de l’ailurophilie

Les personnes concernées par l’ailurophilie possèdent un grand sens du respect, de l’affection et de la responsabilité envers les chats. Leur degré d’engagement envers eux est très grand.

Il existe différents niveaux d’ailurophilie. Il y a d’abord les simples amoureux des chats ; ils en adoptent un ou deux et recherchent des objets personnalisés inspirés par eux.

Il existe également des cas extrêmes de personnes qui adoptent, achètent ou bien recueillent des chats trouvés dans la rue. Par conséquent, il est très important de connaître la limite.

En réalité,  on peut considérer l’ailurophilie comme une paraphilie. C’est-à-dire un comportement sexuel caractérisé par le fait que la principale source de plaisir est, dans ce cas, le chat.

Il s’agit donc de sentiments confus et erronés que les chats éveillent chez certaines personnes.

Symptômes de l’ailurophilie

Les patients atteints de ce trouble ont généralement des fantasmes sexuels, des comportements qui vont de pair avec l’utilisation d’objets ayant la forme d’un chat. Les exemples incluent le plaisir de se déguiser en félin ou de voir une personne s’habiller de cette manière.

Cela peut aller jusqu’à devenir un problème qui empêche la personne de mener une vie normale.

Traitement

La phase principale du traitement se compose des soins psychologiques. Et parfois aussi par des médicaments psychiatriques. Comme tous les troubles mentaux, la durée du trouble dépendra dans une grande mesure du patient.

Chats et autres animaux domestiques : responsabilité

Lorsque nous décidons d’inclure un chat dans notre vie, nous nous engageons à en prendre soin et à le respecter pendant toutes les années qu’il passera avec nous. La décision de ramener un animal domestique à la maison doit donc être bien réfléchie.

L’un des soins de base consiste à emmener notre animal de compagnie chez le vétérinaire, à lui donner des aliments frais et de l’eau propre tous les jours. A lui fournir aussi un lieu de repos et un lieu de jeu, et surtout, à lui donner beaucoup d’amour.

On ne doit pas adopter des animaux par simple caprice ou bien pour combler des manques ou des besoins personnels.

Un autre aspect important à considérer avec les chats est que, bien qu’ils soient indépendants, bien plus que les chiens, ce n’est pas une raison suffisante pour les laisser à l’extérieur, sans aucun contrôle. Ils ne devraient pas non plus être seuls à la maison.

Le chat, même s’il semble être indépendant, a besoin de sa famille, de passer du temps avec elle et de se sentir intégré. Sinon, le félin s’ennuiera et commencera à faire des choses qu’il ne devraient pas, comme griffer les rideaux et les meubles, faire ses besoins en dehors de l’espace prévu à cet effet, etc.

Quelques maladies de chats

Un chat qui regarde derrière lui

Les chats peuvent souffrir de maladies très diverses, causées dans la plupart des cas par des virus. A titre d’exemples, nous pouvons citer :

  • Leucémie féline : il s’agit d’une maladie virale du chat causée par un oncovirus. En réalité, il s’agirait d’un type de cancer qui se transmet par contact avec les fluides corporels
  • Panleucopénie féline : cette maladie du chat est causée par un parvovirus. Elle est connue sous le nom de typhus du chat, d’entérite ou de gastro-entérite infectieuse. La contagion est produite par le contact avec les fluides corporels d’un chat infecté
  • Rhinotrachéite virale féline : le virus transmetteur de cette maladie est le virus de l’herpès, qui se loge dans les voies respiratoires du chat, provoquant des infections du système respiratoire. Près de la moitié des maladies respiratoires chez les chats proviennent d’un virus appelé calicivirose ou calicivirus félin.
  • Pneumopathie féline : cette maladie se déclenche à cause d’un microorganisme qui produit une série d’infections connues sous le nom de chlamydiose. Parmi les symptômes et les conséquences : la rhinite et la conjonctivite