Oiseaux de paradis : espèces et caractéristiques

23 mai 2019
Les Oiseaux de paradis font partie des espèces ayant le plus beau plumage au monde... Quelles sont les caractéristiques de ces animaux colorés ?

Les Oiseaux de paradis sont des oiseaux exotiques tropicaux dont il existe 41 espèces. La majorité vit en Nouvelle-Guinée, bien que l’on puisse en trouver également en Australie. Ils font partie de l’ordre des Passeriformes, de la famille des Paradisaeidae.

Ces oiseaux se caractérisent par leur plumage aux combinaisons de couleurs et de formes extraordinaires. Ils sont depuis toujours une source d’inspiration merveilleuse, aussi bien pour les communautés autochtones de la région, que pour les artistes du monde entier.

Caractéristiques générales des Oiseaux de paradis

Outre leurs couleurs chatoyantes, ces oiseaux singuliers présentent des caractéristiques surprenantes :

  • Au-delà des différences qui existent entre chacune de leurs 41 sous-espèces, elles ont en commun leurs quatre doigts non palmés, dont trois vers l’avant et un vers l’arrière.
  • Ils vivent au sommet des arbres, et ne se retrouvent qu’en période d’accouplement. C’est à ce moment-là que commence cette féerie de couleurs et de rythmes. En effet, les Oiseaux de paradis offrent de splendides parades nuptiales. Ils se balancent, marchent en pas chassés et se suspendent même la tête en bas au moment de séduire.
  • Les Oiseaux de paradis changent d’alimentation en fonction de l’endroit et des circonstances. Certains se nourrissent uniquement de baies et de fruits ; d’autres consomment de petits insectes comme les araignées et les asticots.
  • Chez les Oiseaux de paradis, il existe un fort dimorphisme sexuel. Par conséquent, les mâles sont très colorés et volumineux, tandis que les femelles sont plutôt d’un ton neutre, comme le marron.
  • En période de rut, la femelle choisit le mâle qui bougera et battra le mieux ses plumes. Après l’accouplement, elle l’abandonnera pour se consacrer pleinement à la construction du nid et à élever ses petits.
oiseaux de paradis

Certaines sous-espèces d’Oiseaux de paradis

  • Paradisier superbe : il s’agit de l’une des plus connues, grâce au show qu’offrent les mâles avant l’accouplement. La femelle présente un plumage marron avec des tâches claires et sombres. De son côté, le mâle est d’un noir presque bleu, et sa tête et son cou sont bleu métallisé.
    La parade de ces animaux consiste à lever les ailes et tourner autour de la femelle tout en bougeant la tête de façon spectaculaire. Ces oiseaux mesurent près de 25 centimètres.
  • Paradisier de Raggi : il s’agit d’une sous-espèce de plus grande taille avec ses 75 centimètres et son poids de 500 grammes. Il se distingue par son torse noir, sa tête et son cou jaunes avec des tons verts et le dos terre de Sienne.
    Cet oiseau est très utile à l’écosystème en Nouvelle Guinée ; en effet, il disperse des graines lorsqu’il se nourrit. Grâce à lui, la noix de muscade et l’acajou se multiplient dans la région.

Différents tons, diverses formes de plumage

  • Veuve de paradis : il s’agit d’un oiseau originaire d’Afrique de l’est. Sur un torse sable blond se dresse un cou qui se décline en différents tons orangés ; le reste de son corps est noir. La longueur de sa queue est également très surprenante.
  • Paradisier grand-émeraude : il s’agit de l’un des spécimens les plus surprenants de ces sous-espèces d’Oiseaux de paradis. La démarcation entre les couleurs de son plumage est impeccable. Sa tête blanche ressemble à un casque cachant des ailes et son corps est de couleur marron rougeâtre.
    Pour attirer l’attention, le Paradisier grand-émeraude lève les plumes jaunes de sa queue jusqu’à former une sorte de panache. Il peut mesurer jusqu’à 45 centimètres.
  • Paradisier républicain :  le dos et la queue de ces Oiseaux de paradis ont une esthétique presque surréaliste. Deux fines plumes bleues en spirale forment leur queue, tandis qu’une série de formes brillantes rouges et bleues parent leur dos sur un fond noir.
    Observer le Paradisier républicain n’est pas chose facile, entre autres parce qu’il vit à près de 1 200 mètres d’altitude dans les épaisses forêts d’Indonésie.
  • Paradisier royal : la face antérieure de ces Oiseaux de paradis est d’un rouge vif, qui s’adoucit avec le blanc de leur torse. Ils semblent porter sur leur tête un casque carmin. La petite touche verte sous leur gosier complète un chef d’œuvre de plumage. Enfin, ils présentent des pattes bleues, presque pourpres.

Risques qui guettent les Oiseaux de paradis

Depuis de nombreuses années, la croyance selon laquelle les plumes des Oiseaux de paradis auraient des pouvoirs magiques a été fatale à ces animaux. On les a également chassé pour leur viande qui fait partie des plats favoris des anciennes communautés de Nouvelle-Guinée.

oiseaux de paradis

De nos jours, les progrès de la civilisation nuit à l’habitat des Oiseaux de paradis. En effet, l’action humaine représente une réelle menace pour ces animaux.