Non, les chats ne sont pas plus intelligents que les chiens

29 avril 2018
Les chiens sont plus intelligents que les chats ? Apparemment, la science a maintenant une réponse ! Nous verrons donc dans la suite de l'article le dénouement de l'une des plus grandes polémiques chez les fans d'animaux.

Le nombre de neurones compte

Une étude provisoirement acceptée dans la revue scientifique Frontiers in Neuroanatomy affirme que le cortex cérébral des chiens abrite deux fois plus de neurones que celui des chats. Le groupe de scientifiques responsable de cette découverte provient de différentes universités ; situées aux Etats-Unis, Danemark, Brésil et Afrique du Sud.

Source: yoppy

La responsable de la méthode pour quantifier les neurones du cerveau d’une espèce est le professeur Suzana Herculano-Houzel. D’après la scientifique, la première étape pour parvenir à un nombre approximatif consiste à transformer le cerveau en une soupe ; car à partir de ce moment il est plus facile d’isoler les noyaux des cellules neuronales et calculer leur nombre.

Nombre de neurones, mesure d’intelligence

Le neurone est l’unité basique du traitement de l’information. La capacité cognitive de n’importe quel être vivant, donc, est directement liée à la quantité de neurones qu’il possède. Et d’après Herculano-Houzel, le facteur quantitatif est primordial :

« La quantité absolue de neurones que possède un animal, notamment dans le cortex cérébral, détermine la richesse de son état mental interne et sa capacité à prédire ce qui est sur le point d’arriver autour de lui d’après son expérience passée »

Leurs découvertes s’appuient sur l’application de la dénommée « méthode de la soupe » sur le cortex cérébral des chiens ; le tissu nerveux qui recouvre les deux hémisphères cérébraux, d’à peine quelques millimètres d’épaisseur. Communément appelé « matière grise », ce tissu organique est essentiel à notre processus de prise de décisions.

L’utilisation de cette zone cérébrale est particulièrement intéressante car c’est là que l’on traitres les stimuli externes qui nous parviennent à travers nos sens.

Alors, les chiens sont-ils plus intelligents ?

Pour aboutir à cette conclusion la neurologue Herculano-Houzel et son équipe ont utilisé trois cerveaux: celui d’un chat, celui d’un golden retriever et celui d’un chien corniaud de petite taille.

Ils ont utilisé deux cerveaux de chiens pour les différences importantes qu’il y a habituellement entre des races de tailles distinctes. Ils ont découvert que le cortex cérébral des deux chiens abritait 500 millions de neurones quand celui du chat n’en comptait que 250 millions.

Ainsi, les chercheurs ont analysé les cerveaux de huit espèces différentes de carnivores pour établir une équivalence. Ils ont choisi des spécimens de furets, mangoustes, ratons-laveurs, chats, chiens, hyènes, lions et ours bruns.

En comparaison, on a estimé que l’intelligence des chiens était proche de celle des ratons-laveurs et des lions ; alors que les chats ont seulement une intelligence comparable à celle des ours. Chaque être humain, en revanche, peut compter sur 16 000 millions de neurones dans son cerveau. Il arrive en première position, suivis de l’éléphant avec 5 600 millions.

Une hypothèse encore à confirmer

Le groupe de chercheurs cherchait, en vérité, à confirmer l’hypothèse que les cerveaux des espèces carnivores possèdent plus de neurones corticaux que ceux des espèces herbivores. Ceci n’a pas pu être validé car ils n’ont pas trouvé de différence significative dans le rapport quantité de neurones-taille de l’animal.

On analyse les résultats à lueur du stress auquel sont soumis les herbivores et qui les a poussés à développer leur capacité cérébrale. À vrai dire, les carnivores de plus grande taille sont habituellement ceux possédant le moins de neurones. Le cerveau de l’ours est 10 fois plus grand que celui du chat, avec pourtant le même nombre de neurones.

Par ailleurs, les chercheurs ont également été surpris par les ratons-laveurs: avec un cerveau de la taille de celui d’un chat, il concentre les mêmes neurones qu’un chien. Un raton-laveur possède d’un nombre de neurones supérieur à la moyenne des animaux de la même famille.

Avant tout, aussi bien les chiens que les chats peuvent être d’excellents compagnons de vie pour l’homme. Même si maintenant les amoureux des chats ont un argument en moins en leur faveur.

Source de l’image principale: blanxii